Visioptronic veut promouvoir la canne blanche électronique

Visioptronic devrait équiper plus de 200 personnes déficientes visuelles avec une canne blanche électronique en 2015. Filiale technologique de la fondation Visio, l'entreprise a investi 200 000 euros en R&D l'an dernier dans cette opération.

« Nous avons rencontré un chercheur du CNRS qui, avec des moyens limités, travaillait depuis 20 ans sur un prototype de canne blanche électronique. En 2004, il a accepté de nous en céder gracieusement les droits pour lui donner une autre envergure », raconte Hans Damm, directeur général de la fondation Visio et président de sa filiale Visioptronic. Née en 2013 à Bouchemaine, près d'Angers, cette filiale vise la promotion de la canne blanche électronique Tom Pouce® - un appareil fabriqué à la main par deux personnes chargées d'assembler quelque 171 composants...

« D'un point de vue technologique, cette canne est considérée comme la plus avancée au niveau mondial », déclare Hans Damm. Grâce à des capteurs laser et infrarouge, elle permet d'anticiper les obstacles en les signalant par une vibration dans la main. Sa capacité de détection est ajustable entre 1 et 15 mètres à l'horizontal et jusqu'à 2,50 mètres en hauteur. Un petit bijou dont le prix s'élève à 5 000 euros (formation comprise). Le coût est pris en charge par la fondation, qui remet gratuitement la canne aux aveugles et mal voyants.

Sortir des frontières nationales

L'an dernier, environ 50 cannes ont été distribuées. « Notre objectif est de fabriquer et distribuer 200 cannes par an dès 2015 », poursuit Hans Damm, qui consacre 200 000 euros de collecte annuelle à la R&D, confiée au laboratoire Aimée Cotton du CNRS. « Il y a, aujourd'hui, en France, 3,1 millions de personnes déficientes visuelles, dont environ 70 000 aveugles et 210 000 malvoyants profonds. Hormis la canne blanche traditionnelle, vendue en moyenne à 10 000 exemplaires, et de 170 chiens d'aveugles remis en 2014, il n'existe aucune autre solution », précise-t-il. Il souhaite étendre son réseau de partenaires pour accroître la formation et la diffusion. « En France, bien sûr, mais aussi hors des frontières nationales, avec des organisations spécialisées dans les problèmes de mobilité

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

La soirée de la 4ème édition du concours national #InnovationOutremer se tiendra, le 19 novembre à 18h30, en plein… https://t.co/qRP6VjJPdd