WineTech : quand l’innovation se met au service du savoir-faire français

La WineTech connait depuis ces dernières années une croissance sans précédent. Entre tradition et innovation, coup de projecteur sur un secteur qui ne manquera pas de vous mettre l’eau à la bouche ! 

Le secteur du vin connait de réels bouleversements. Fort d’une véritable maturité, il a vu émerger depuis quelques années des projets innovants, viables et rentables, avec un rôle plus global à jouer dans l’économie. “Certaines entreprises ont trouvé des modèles économiques qui leur permettent de se positionner en leader, mais ce ne sont pas encore des licornes », affirme Laurent David, président de l’association WineTech.
Née de l’initiative d’une poignée d’entrepreneurs, cette association a su, en à peine 4 ans, creuser son sillon dans le paysage de la filière du vin français. Grâce aux innovations des entreprises qui la composent, la WineTech a fait le pari du “virage digital” pour redynamiser le secteur, et renouer avec les consommateurs.

« Aujourd’hui, on fait face à une génération de néo-viticulteurs »

Un parti pris qui sonne comme une évidence pour Laurent David. « Le secteur du vin connait de réels bouleversements depuis quelques années. Aujourd’hui, on remarque que les apéros dinatoires sont de plus en plus rependus et entrainent des changements dans notre façon de consommer de l’alcool. On ne boit plus du vin de table, mais on ouvre une bouteille pour le plaisir ». 
Des changements de consommations qui font émerger de nouvelles tendances, telles que la recherche de produits naturels ou la revalorisation du savoir-faire artisanal.


Une tendance au cœur de Petit Ballonune box qui vous fait découvrir les vins autrement – comme l’explique Matthieu Lense, business developer pour la marque : « L’évolution de la supply chain avait progressivement cassé la relation entre le producteur et son produit. Chez Petit Ballon, nous avons voulu recréer du lien en valorisant le savoir-faire, le viticulteur et le terroir en proposant des box qui les replacent au cœur du produit ».

Mais le secteur fait aussi face à de nombreux défis. Avec les Etats-Unis qui augmentent leurs taxes de 25% ou un Brexit qui complexifie énormément le commerce outre-manche, les producteurs ont dû s’adapter et se tourner vers le digital.
« Il n’y a jamais eu un contexte aussi favorable à l’innovation que depuis ces 14 derniers mois, confie Laurent. Aujourd’hui, on fait face à des néo-viticulteurs, des néo-vignerons, qui prennent le pouvoir sur leurs ainés et pour qui « Facebook » n’est pas un gros-mot ! ».
Une génération plus sensible aux outils numériques et à l’export, et qui souhaite s’imposer dans le paysage de la Tech française, à l’image de Cuvée Privée, qui a récemment intégré Station F.
« La WineTech permet à une nouvelle génération de viticulteurs et de producteurs d’échanger ensemble sur les innovations de demain », affirme quant à lui Matthieu Lense.

WineTech, les secteurs porteurs

Pour Laurent David, trois secteurs à fort potentiel se dégagent, à commencer par la commercialisation qui connait une forte digitalisation depuis quelques mois. « Seulement 9 à 10 % de la production de vin est vendue sur internet alors que pour d’autre biens de consommation on est plutôt aux alentours du double ».
Le deuxième secteur identifié par Laurent s’axe autour de la traçabilité, l’authentification et la certification des produits.
Enfin, la production avec ses possibilités en termes de recherche représente un autre terrain de jeu possible pour de nombreux entrepreneurs et investisseurs. « Aujourd’hui tout se passe dans les laboratoires où l’on met au point de nouveaux végétaux résistants ».

La WineTech offre donc de nombreuses opportunités pour les investisseurs. « Il y peu d’écosystème comme celui-ci en France, dans lequel le ticket d’entrée pour un investisseur est aussi bas et qui peut pourtant croître à vitesse grand V, si le projet est bien mené », note Laurent.
Des opportunités qui n’ont pas échappé à de grands groupes tels qu’LVMH, la Maison Louis Latour ou encore ONEO. « Certaines entreprises ou grands groupes ont envie de nous rejoindre pour sourcer en interne et détecter des pépites ».
Un constat qui a donné lieu à la création d’un Collège de Consultation Filière « grâce auquel les entreprises et grands groupes pourront faire un sourcing de talents et trouver des opportunités d’investissement ou de rachat ».

Prochaine étape pour la WineTech : le lancement d’un label « Viticulteur Innovant » afin de valoriser le travail des viticulteurs de talents qui œuvrent chaque jour pour s’adapter aux nouveaux enjeux et faire reconnaitre leurs savoir-faire.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil