Woonoz, champion du e-learning grâce à l'ancrage mémoriel

Après l'apprentissage de l'orthographe française, l'entreprise lyonnaise Woonoz s'attaque à l'anglais, en particulier en expression orale. Le tout avec des méthodes de mémorisation adaptées à chaque individu.

  • Expertises
  • Temps de lecture: 1 min
e-learning

La formation, gage de productivité accrue pour les équipes : les entreprises en sont conscientes, et consentent des investissements parfois considérables dans ce domaine. Pourtant, assure Fabrice Cohen, le directeur du développement de la société lyonnaise Woonoz, fondée en 2005 par Pascal Hostachy et François Paret, « selon les études menées sur ce sujet, 70 à 80 % des éléments vus en formation sont oubliés au bout de sept jours ! ». C'est pour contrer cette tendance à l'oubli que Woonoz a développé, avec des spécialistes de la mémoire et des sciences cognitives, « le premier outil d'ancrage mémoriel au monde ». Et puisque tous les individus n'ont pas la même façon de mémoriser, le moteur, une solution logicielle de e-learning, s'adapte à chacun et calcule en outre l'entraînement nécessaire à une vraie mémorisation selon l'individu.

Une conversation sans stress

Si la solution logicielle développée par Woonoz, et utilisée à ce jour par plus de 2 millions de personnes (pour un chiffre d'affaires de quelque 2 millions d'euros en 2013 et 31 collaborateurs), peut s’adapter à tous les domaines, elle a d'abord été appliquée à l'orthographe, avec le fameux Projet Voltaire. Aujourd'hui, avec No stress call, qui met l'accent sur l'expression orale et la compréhension de conversations téléphoniques en anglais, Woonoz l'applique à la langue des affaires - terreur de bien des Français...