Ampli : ces personnalités qui ont fait 2019

Christophe Minodier & Olivier Lebleu [Runnin’City] : les créateurs de l’appli qui mêle sport et tourisme

Découvrir une ville en courant, c’est ce que propose l’application Runnin’City. Les fondateurs, Christophe Minodier et Olivier Lebleu (re)présentent ce projet sur la scène de l’Ampli de Bpifrance Inno Génération.

En ces périodes de fêtes, Runnin’City aide à déculpabiliser de tous ces repas. « L’application permet de découvrir plus de 200 villes dans le monde, en courant ou en marchant » explique Olivier Lebleu, « à n’importe quelle heure, de jour comme de nuit », ajoute Christophe Minodier, co-fondateurs de Runnin’City.

1 200 parcours partout dans le monde

Runnin’City est née de deux passions partagées par Olivier et Christophe : le sport et le tourisme. « On a beaucoup voyagé durant notre première vie. Généralement on emmenait nos baskets avec nous » déclare Christophe. « Le meilleur moyen pour découvrir une ville c’est en fin de journée en faisant une sortie en courant ou en marchant ». Partant de ce constat, les deux amis se sont d’abord renseignés sur les offres existantes. « On s’est rendu compte que, où que vous soyez sur la planète, personne ne peut vous proposer une sortie sympa d’une heure ». Après avoir fait une étude auprès de 3 000 personnes et « la quarantaine » les ayant rattrapés, ils décident de se lancer.

L’application mobile contient plus de 1 200 parcours sur les cinq continents, dans 200 villes différentes. « On va vous guider vocalement au travers de la ville, en commentant tous les points d’intérêt par lesquels vous passez », détaille Olivier. « 80 % des gens travaillent et habitent en ville. On s'est donc d’abord penché vers elles. Mais l’appli permet aussi de faire des balades et courses à la campagne ».

« Apporter du confort aux utilisateurs »

En renseignant vos informations dans l’application, vous pourrez optimiser votre trajet en fonction de vos attentes, « par exemple, si vous avez des allergies, on vous informera sur celles présentes sur chaque parcours », explique Olivier. L’application est connectée avec différents services qui donnent des informations en direct, comme le taux de pollution de l’air. Le but est « d’apporter du confort aux utilisateurs ».

« On travaille également avec l’un de nos clients pour commenter tout ce que les gens voient à travers les fenêtres des bus. Le principe n’est pas de les guider mais plutôt de faire du story telling », développe Olivier Lebleu.

Runnin’City emploie 12 salariés et continue de se développer. « Comme notre téléphone, l’application n’a pas de frontière. On a la possibilité de travailler avec des partenaires sur beaucoup de destinations. Notre prochaine étape, c’est l’Amérique du Nord » annonce Christophe Minodier.

PARTAGEZ CE DOSSIER