Bpifrance, partenaire du sport collectif français

Animer sa communauté de partenaires à distance

Le club de volley-ball du Nantes Rezé Métropole Volley a adapté sa communication avec ses partenaires pendant le confinement et en a retenu des leçons pour développer des liens forts avec son réseau.

Rester soudé en toute circonstance. C’est la prouesse réalisée par le club de Nantes Rezé Métropole Volley (NRMV) avec ses partenaires pendant le confinement. Pendant toute cette période, le club a continué d’animer sa communauté de partenaires, à distance. Morgane Legall, responsable de la communication du club, revient sur les actions menées pour renforcer les liens entre eux.

Quel est l’intérêt pour un club d’animer sa communauté de partenaires ? 

Pour un club comme le nôtre, les objectifs sont multiples : proximité ; business ; fidélisation.
C’est un excellent moyen pour mieux connaître les partenaires, créer du lien entre eux et rester en contact entre les matchs.

Dans cette période de crise sanitaire, comment avez-vous réussi à animer votre communauté ?

L’enjeu de la période a été de parvenir à se réinventer en mettant en place des actions adaptées aux nouvelles conditions. On a d’abord proposé des nouvelles formes d’interactions à distance avec notre communauté de partenaires en mettant au point des groupes WhatsApp, des visioconférences, des campagnes d’emailing, ainsi qu’une présence accentuée sur les différents réseaux sociaux en fonction de la cible visée.

Concrètement, au début du confinement, on a relayé les messages de Bpifrance pour soutenir les entreprises. On a aussi servi de lien entre les partenaires en partageant leurs bonnes pratiques et les nouvelles offres de chacun. Encore aujourd’hui, notre groupe WhatsApp est toujours actif et représente une alternative aux emailings, pour partager les actions du club, les différents rendez-vous, la signature de nouveaux partenaires…

Cette période a renforcé les liens avec vos partenaires ?

Tout à fait ! Nous avons tissé un lien encore plus étroit avec une dizaine de partenaires en les intégrant dans l’organisation de notre Business Club. Le groupe des Ambassadeurs du NRMV Business Club, né un soir de confinement, en visioconférence, a profité de cette « pause imposée » pour structurer son mode de fonctionnement. Aujourd’hui, le groupe se retrouve mensuellement pour travailler sur le développement commercial autour de 4 axes que nous avons défini : la prospection ; les offres ; les animations ; les relations partenaires.
La mise en place de ce groupe permet d’apporter de la légitimité à nos actions « validées par les pairs ». De nouvelles idées sont ressorties de nos temps d’échanges, comme la mise en place de la « causerie d’avant match ». Un accueil qui existait déjà mais que l’on va institutionnaliser davantage.

Quels ont été les retours et les retombées de vos actions menées vis-à-vis de vos partenaires ?

Ces différentes actions ont permis de garder du lien notamment avec les nouveaux partenaires que l’on connaissait moins. Les plus anciens, eux, nous ont soutenus et se sont impliqués dans la démarche. C’est enthousiasmant de voir que certains souhaitent nous aider au-delà de leur contribution financière. Une deuxième équipe est née, à nous de « l’entraîner » pour continuer à resserrer les liens et faire en sorte que les rendez-vous du NRMV deviennent des incontournables dans leur agenda !
Grâce à toute cette énergie déployée, aujourd’hui, j’arrive à faire signer des partenaires qui avaient mis en suspend leur participation. Ils ont suivi les différentes étapes de la reprise telles que l’annonce des nouveaux joueurs, les photos des premiers entraînements, les messages enthousiastes de certains partenaires… Tout ça leur a mis l’eau à la bouche et partager à nouveau les émotions d’une saison sportive leur fait envie ! C’est aussi pour certains l’occasion de se relancer au niveau business. Je viens d’ailleurs d’avoir un appel, juste avant notre interview, d’un partenaire malmené pendant le confinement qui avait décidé d’arrêter, et qui revient sur sa décision pour ces 2 motifs.

Quelle est votre stratégie d’animation pour la saison 2020/2021 au vu du manque de visibilité qui règne sur cette prochaine saison ?

Nous avons construit notre calendrier en imaginant systématiquement des adaptations possibles en fonction de la situation (soit des aménagements du dispositif, soit des reports dans le temps si les conditions ne permettent pas un accueil optimum). On traverse tous la même période donc les partenaires sont compréhensifs. On continue de montrer notre volonté de faire au mieux et on communique rapidement lorsque des aménagements sont nécessaires. On se donne également la possibilité de digitaliser une partie de nos événements, si les conditions le nécessitent. À ce titre, nous finalisons une première version de notre application smartphone qui permettra de maintenir le lien à travers des quiz, des bons plans, d’une page partenaires et ainsi leur offrir une plus grande visibilité. 

Enfin, qu’est-ce qui différencie le NRMV des autres clubs au sujet de l’animation et des activations auprès de votre communauté de partenaires ? 

La proximité et la convivialité. J’espère que c’est ce qui ressortirait si vous étiez amené à sonder nos partenaires. Les relations sont directes, il n’y a pas 10 intermédiaires. Le fait de bien les connaître et partager leurs enjeux nous permet d’être plus efficaces dans les mises en relation ou dans les produits que l’on peut proposer pour faire vivre le partenariat. C’est un gage de réussite pour atteindre le retour sur investissement souhaité par les chefs d’entreprise qui nous font confiance. 

Retrouvez l’actualité Sport de Bpifrance sur bpifrance.fr/sport

PARTAGEZ CE DOSSIER