Bpifrance, partenaire du sport collectif français

Le Nantes Rezé Métropole se démarque par sa stratégie RSE

Dans une ville de Nantes très concurrentielle sur le plan sportif, le Nantes Rezé Métropole Volley se démarque par une stratégie innovante autour des projets RSE.

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), le Nantes Rezé Métropole Volley l’a parfaitement comprise et intégrée dans sa stratégie. Et depuis trois ans, l’écurie nantaise en a même fait l’un de ses axes majeurs de développement. « On évolue dans un univers ultra concurrentiel à Nantes, où il y a de grands clubs de foot, de hand, de basket, explique Morgane Le Gall, directrice marketing et communication du NRMV. On ne peut pas prétendre avoir la même visibilité et la même puissance que nos « concurrents » sur le territoire. Alors nous avons cherché à nous démarquer. Et sur une thématique qui nous tient à cœur et qui fait sens, nous avons naturellement chercher à être un acteur aussi économique que social sur notre territoire. Sur chacun de nos événements, nous cherchons systématiquement à décliner l’axe RSE ».

Le RSE comme outil de développement

A chaque événement organisé par le Nantes Rezé Métropole Volley, les équipes ont désormais le réflexe d’y adjoindre une thématique sociale, sociétale ou environnementale. « On utilise la thématique RSE pour se démarquer et construire de nouvelles offres », résume Morgane Le Gall. Des offres avec du sens, qui parlent concrètement aux entreprises, dont les budgets communications souffrent de plus en plus dans ce contexte de crise sanitaire.

Le NRMV innove, en proposant des opérations fraîches et nouvelles, construit, avec des opérations sur-mesure qui répondent aux besoins de l’entreprise ciblée, et vise juste. « Le monde du sport a clairement un rôle à jouer au cœur de la société, poursuit Thierry Rose, le président du Nantes Rezé Métropole Volley. Je pense qu’il y a la possibilité de s’intégrer encore plus dans un rôle social et sociétal. Nous devons renforcer nos liens avec les collectivités territoriales, avec les équipes municipales, avec les institutions. Parce que la période que nous vivons nous incite à penser différemment notre mode de vie, avec des nouvelles règles. Les nouvelles équipes municipales, fraîchement élues, sont concentrées sur cette nouvelle façon de vivre et je suis persuadé que les acteurs du sport ont un rôle à jouer.”

Un salon de l’aéronautique avant un match de volley

L’exemple le plus parlant est une opération construite par le Nantes Rezé Métropole Volley la saison dernière en partenariat avec Airbus. A l’occasion d’un match phare de la saison régulière, le club a proposé au constructeur aéronautique de répondre à l’une de ses problématiques majeurs. « Airbus nous a parlé de ses difficultés en matière de recrutement, précise Morgane Le Gall. De plus en plus de jeunes ingénieurs se détournent de l’aéronautique pour aller vers des secteurs plus « fun ». Nous avons donc proposé à Airbus de s’associer à l’un de nos événements pour mettre en place une opération visant les jeunes ingénieurs de notre territoire ».

Pour cela, Airbus a offert des places aux ingénieurs de la région pour assister à la rencontre du NRMV, en les invitant également à visiter le village des métiers de l’aéronautique organisé avant le match. L’occasion de venir à la rencontre des managers du groupe Airbus, dans un cadre bien différent de celui proposé par les « salons » traditionnels. « Dans un autre contexte, ces jeunes ne seraient sûrement pas venus, analyse la responsable marketing et communication du club. Le fait de venir au match entre amis, d’échanger dans un cadre moins formel, plus propice à la discussion et au partage, ça a beaucoup plu ».

Accompagner, penser et construire, c’est précisément ce que le NRMV souhaite faire en cette année 2021 en travaillant sur une nouvelle thématique RSE : la taxe d’apprentissage. Le club nantais veut proposer aux entreprises, partenaire du club ou non, d’utiliser leur taxe d’apprentissage pour « parrainer » un sportif. Des talents qui, en plus de leur sport, doivent préparer leur avenir et leur reconversion, avec un niveau d’étude et de la formation. « Nous disons aux entreprises, voilà comment l’argent de votre taxe d’apprentissage peut servir très concrètement, explique Morgane Le Gall. Il n’est plus question de signer un chèque et de payer sans savoir à quoi va servir l’argent. En parrainant un sportif du club, vous avez la possibilité d’accompagner sa carrière sportive et sa vie en générale, en suivant son parcours, pas à pas ».

PARTAGEZ CE DOSSIER