Bpifrance, partenaire du sport collectif français

Sharks Antibes : L’activation de partenariat via les réseaux sociaux

Le club de basket des Sharks d'Antibes a adapté sa communication avec ses partenaires en instaurant des publications communes en fonction du réseau social utilisé. Mathieu Le Naour, directeur commercial et marketing nous présente une activation développée sur Twitter avec son partenaire Vinci Autoroutes.

Pouvez-vous revenir sur les activations de partenariats que vous réalisez en exclusivité via vos réseaux sociaux ?

Comme tout club sportif professionnel, notre présence sur l’ensemble des réseaux sociaux est indispensable. Chez les Sharks, nous avons notamment établi un plan de communication pour chacun des réseaux sur lesquels nous sommes présent : Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn et prochainement Tik-Tok.

Il s’agit, pour chaque réseau, d’adapter le contenu afin de satisfaire nos followers, et d’en attirer des nouveaux. Nous essayons aussi d’accentuer le co-branding avec certains de nos partenaires privés. C’est le cas avec Vinci Autoroutes, avec qui nous avons mis en place une activation « jour de match » sur Twitter.

Twitter est le réseau le plus adapté pour de l’information instantanée. Nous avons ainsi mis en place une campagne d’information et de sensibilisation routière auprès de l’ensemble des fans qui viennent assister aux matchs des Sharks.

Chaque jour de match à domicile, deux publications co-brandées Sharks / Vinci Autoroutes sont publiées sur le fil Twitter de l’autoroute A8 (route qui amène au stade) puis retweetés sur le fil Sharks :
En avant-match : on publie un post annonçant la rencontre, les conditions de circulation vers l’Azurarena et une règle de sécurité routière (téléphone au volant, ceinture de sécurité…)
En après-match : on publie un post annonçant le résultat du match, les conditions de circulation au départ de l’Azurarena et une autre règle de sécurité routière.

Comment vous est venue cette idée d’activation et quel a été le processus pour l’implémenter avec l’entreprise partenaire ?

Vinci Autoroutes, partenaire des Sharks depuis plusieurs années, utilise beaucoup Twitter pour son fil d’actualité de l’autoroute A8. Cela leur permet d’être très réactif et de transmettre une information immédiate, et rapidement partagée à l’ensemble des usagers et abonnés. C’est essentiel notamment en cas d’incidents ou de perturbations sur l’autoroute.

L’idée est venue conjointement, nous souhaitions trouver une activation digitale originale, solidaire et sociale. C’est un service apporté aux spectateurs qui viennent assister aux matchs des Sharks.

Quels ont été les retours ?

Cette activation mise en place l'an passé est un succès pour Vinci Autoroutes et les Sharks. Elle sera ainsi renouvelée pour cette nouvelle saison, Vinci Autoroutes sera d’ailleurs le partenaire officiel du compte twitter des Sharks, avec d’autres activations à venir.

De manière générale, quels sont les retombées et les résultats que produisent ce type d’activation ? 

Les résultats sont visibles sur le nombre d’interactions sur chaque publication, mais aussi sur le nombre de nouveaux followers. Mais derrière ceci, et c’est cela le plus important, il y a surtout une question d’image et de valeurs de bienveillance véhiculées par Vinci Autoroutes et les Sharks.

À terme, est-ce une véritable valorisation supplémentaire dans un partenariat entre un club et une entreprise ?

A ce jour, cette activation est valorisée, elle fait partie intégrante du partenariat global avec Vinci Autoroutes, qui repose également sur des prestations de visibilité, d’hospitalité et sur d’autres activations à l'Azurarena les soirs des matchs.

Quel conseil donneriez-vous à un club pour qu’il puisse implémenter ce type d’activation auprès d’un de ses partenaires ?

Pour chaque activation que vous souhaitez mettre en place, il faut avant tout qu’elle ait du sens et qu’elle s’adresse au bon public, donc sur le bon réseau social. Et bien entendu, il faut trouver le bon partenaire, qui soit moteur et dynamique pour en faire un véritable succès.

PARTAGEZ CE DOSSIER