Climat : la TEE au cœur des enjeux de demain

Alban Letertre [Société des Hôtels Littéraires] : « Le contexte sanitaire actuel est propice au lancement de programmes tels que le Diag Eco-Flux »

A l’heure où de nombreuses entreprises tardent encore à enclencher leur transition écologique et énergétique, le Diag Eco-Flux offre un accompagnement sur mesure aux dirigeants soucieux de leur impact environnemental. C’est notamment le cas de Alban Letertre, Directeur Général du groupe Hotels Société des Hôtels Littéraires, qui a profité de l’accalmie due à la pandémie pour challenger ses établissements.

Le Diag Eco-Flux c’est LE programme d’accompagnement lancé par Bpifrance et l’Agence de la transition écologique (ADEME) dans le but d’aider les PME, ETI, et grands groupes de tout secteur d’activité à identifier des pistes d’économies concrètes et mesurables.

Aujourd’hui Alban Letertre, Directeur Général du groupe familial Société des Hôtels Littéraires, dont quatre des établissements bénéficient du Diag Eco-Flux, revient sur sa participation à ce programme d’accompagnement.

Bpifrance : Quelles sont les raisons qui vous ont conduit à inscrire vos établissements au dispositif Diag Eco-Flux ?

Alban Letertre : Nous avions envie de verdir notre parc ! 3 verticales ont donc été priorisées sur l’hôtel de plein air le Bois Fleuri : une meilleure maîtrise de notre consommation de flux énergétiques, l’utilisation d’énergies vertes comme l’énergie solaire ainsi que la gestion des déchets par exemple via composteurs.

Situé en plein milieu de la forêt, il est reconnu comme un camping respectant la nature. Notre clientèle est d’ailleurs de plus en plus sensibilisée aux enjeux d’empreinte carbone. Nous misons donc beaucoup sur ce programme pour consolider notre stratégie marketing.

B : Le bureau d’études mandaté par Bpifrance vous a-t-il convaincu ?

A.L : Le Bureau d’études OID qui a réalisé les Diags Eco-Flux de nos établissements nous a entièrement convaincu. L’équipe s’est très rapidement appropriée les problématiques et les enjeux identifiés, et a su être force de proposition en nous présentant une véritable feuille de route à long terme. 
Dépassant son expertise, OID a su embarquer l’ensemble des équipes dans un véritable "projet vert" et c’est par-dessus tout ce qui est le plus important !

B : Comment se sont déroulés vos diagnostics ?

A.L : Les diagnostics se déroulent en trois temps. D’abord, il y a la visite de l’établissement suivi d’un brainstorming pour lancer les premières pistes de réflexion. Deux à trois mois plus tard, l’équipe nous rend son rapport avec les préconisations à mettre en place. Enfin, dans un troisième temps, on met en place des points de suivi afin de définir une ligne directrice à court, moyen et long terme.

B : Quelles sont les préconisations du bureau d’études qui ont retenu votre attention ?

A.L : En ce qui concerne les actions court terme, il fallait remettre à plat nos contrats fournisseurs. Ça peut paraître anodin, mais nous n’y avions pas pensé auparavant.
Nous avons également mis en place des compteurs de consommation d’eau et d’énergie pour identifier les fuites, des robinets économiseurs d’eau ainsi qu’un système de traitement de déchets.

A moyen terme, nous allons installer des bornes de recharge pour voitures électriques sur le camping le Bois Fleuri et à plus long terme sur l’ensemble des parkings des hôtels du groupe. Nous souhaitons également mettre en place un affichage des températures afin de sensibiliser notre clientèle aux problématiques de surconsommations d’énergie.

Enfin, nous réfléchissons à la mise en place d’une boucle de recyclage de l’eau chaude.

B : Vous êtes actuellement à mi-parcours de votre Diag Eco-Flux. Qu’est-ce qui vous attend pour les mois à venir ?

A.L : Dans 6 mois, nous ferons un bilan intermédiaire avec l’expert pour connaitre l’impact réel de ces actions sur notre transition écologique et énergétique.
Ensuite, notre objectif est simple : dupliquer le dispositif sur l’ensemble de nos hôtels, car le contexte sanitaire actuel et la baisse d’activité sont propices au lancement de programmes tels que le Diag Eco-Flux.

Pour en savoir plus sur le Diag Eco-Flux, c'est par ici ! 

PARTAGEZ CE DOSSIER