Demain : les grandes tendances de l'innovation

Demain : compétences et métiers, quels enjeux pour la formation ?

Les nouvelles technologies transforment radicalement les métiers et les compétences attendues dans le monde du travail. Alors, pour construire la main-d’œuvre du futur, le secteur de la formation doit s’adapter, et vite !

85 % des métiers de 2030 n’existent pas encore1 ! Les acteurs de la formation et les entreprises doivent donc se transformer rapidement pour former les individus, tout au long de leur vie, aux métiers de demain.
 

Vers une transformation radicale du monde du travail

« Non, la machine ne va pas remplacer l’homme. Mais nous allons tous devoir acquérir une culture numérique de base », affirme Véronique Jacq, directrice du Pôle Investissement Numérique, Bpifrance. En effet, d’ici 2030, 30 % à 50 % des emplois vont être profondément transformés par les technologies numériques. Certains profils de spécialistes exigeant des compétences techniques fortes (développement de code, robotique / automatique, IA / analyse de data...) sont déjà de plus en plus demandés par les entreprises. Dans ces métiers, la pénurie est d'ailleurs évaluée à 80 000 emplois en France d’ici 2020. « Il va donc falloir former 1 milliard de personnes aux métiers de demain » explique Stanislas Panhard, directeur d’Investissement senior Large Cap, Bpifrance.

Les acteurs de la formation doivent se transformer…

Le monde de la formation doit donc évoluer. Si le e-learning apparaît comme la voie incontournable pour donner un accès à la formation au plus grand nombre, cela ne suffit pas. « La population des apprenants sera très diverse : des jeunes étudiants, mais aussi des salariés, des personnes en recherche d’emploi. Et ces personnes auront des attentes de plus en plus fortes notamment en termes d’employabilité » précise Véronique Jacq.

Pour répondre à cette attente de personnalisation de la formation, les entreprises du secteur de l’éducation doivent revoir en profondeur leurs modèles d’apprentissage et proposer des solutions de types :

  • blended learning, combinaison entre e-learning et présentiel avec mentor / travail en groupe offre le plus d’impact pédagogique ;
  • adaptive learning, personnalisation de l’éducation grâce à l’intelligence artificielle qui étudie le comportement des apprenants et adapte le contenu et le rythme d’apprentissage en conséquence ;
  • apprentissage par l’expérience, en utilisant des technologies comme la réalité virtuelle ou les serious games afin de développer les compétences cognitives et comportementales.

… pour accompagner l’évolution de la société

Demain, les salariés se formeront tout au long de leur vie. Selon l’OCDE, « d’ici 2030, 80 % des compétences fondamentales pour rester employables seront des compétences cognitives ». Alors, pour maintenir leur employabilité dans le futur, les travailleurs devront développer leur capacité à apprendre et à s’adapter aux évolutions permanentes.
 
Les entreprises quant à elles, devront faire preuve de plus d'agilité et développer une culture du « learn-it-all » plutôt qu’une culture du « know-it-all » afin de participer à la constitution d’une société apprenante.

[1] Selon une étude publiée en mars 2017 par Dell et l’Institut du futur, un think tank californien.

PARTAGEZ CE DOSSIER