Entreprendre : les combinaisons gagnantes

(S’)Inspirer : la persévérance de Benjamin Richel et Antoine Lepilleur (Richel Group)

Entrepreneurs, comme Benjamin Richel et Antoine Lepilleur, partagez vos expériences et vos astuces ! La performance : un maître mot pour les dirigeants de Richel Group, une entreprise spécialisée dans la fabrication de serres agricoles. Découvrez leur combinaison gagnante. 

Devenir un acteur mondial incontournable : c’est l’objectif de Richel Group. Créée en 1964 par Pierre Richel à Eygalières, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, la société familiale produit des serres pour l’horticulture ainsi que les cultures maraîchères et fruitières. Son activité se distingue en 4 métiers : la serre plastique, la serre Venlo, les équipements de serres et les abris modulables.

S’ouvrir au monde

« Richel Group est reconnue mondialement comme une entreprise leader sur le marché de la serre » affirme son président, Benjamin Richel. Présente dans 80 pays avec au compteur plus de 10 000 hectares de serres construits dans le monde, on peut dire que Richel Group est une entreprise résolument tournée vers l’international. Un développement qui lui a notamment valu le prix d’exportation MOCI en 2011. Aujourd’hui, ce sont les 2/3 de son chiffre d’affaires qu’elle réalise à l’export avec près de 500 projets annuels dans le monde, soit 350 hectares de serres construits chaque année.

Penser à demain

Richel Group mise ainsi sur l’internationalisation mais son goût du challenge ne s’arrête pas là ! L’entreprise participe activement à la construction du monde de demain. Elle donne une importance particulière à l’innovation et à la recherche. L’objectif ? Améliorer continuellement ses produits et solutions agronomiques. Elle s’intéresse aussi à la question des ressources. Avec Richel Environnement, elle développe des serres à couverture photovoltaïque et autres solutions portées sur les énergies renouvelables, la valorisation des déchets ou de la chaleur. Et elle participe à la création d’emploi : selon son directeur général, Antoine Lepilleur, « contribuer à la construction d’environ 350 hectares de serres par an génère automatiquement plus de 2 000 postes ».

PARTAGEZ CE DOSSIER