Génération Deeptech : le futur de l'innovation

Le « Deeptech Tour » s’installe dans les universités

La tournée des campus universitaires vient de s’élancer de Grenoble. Objectif : rapprocher les mondes de la recherche et de l’entrepreneuriat.

L’esprit de l’innovation souffle sur les campus. Et c’est sur celui de Grenoble, poumon de la deeptech tricolore, que Bpifrance a donné, le 19 septembre, le coup d'envoi de son « Deeptech Tour ». Cette tournée nationale sillonnera, d’ici la fin 2020, les campus universitaires aux quatre coins de l’Hexagone. Laboratoires, structures d’accompagnement, acteurs locaux, universitaires-entrepreneurs se sont donné rendez-vous pour encourager l’éclosion de startups porteuses d’innovations de rupture.

De l’informatique quantique, aux biotechnologies, ces startups à forte valeur technologique, issues de la recherche académique, proposent des innovations de rupture qui pourraient révolutionner des pans entiers de l'économie et de la société. Et à travers le Plan Deeptech, lancé en janvier et dans le sillage duquel s’inscrit cette tournée, la France vise à doubler leur nombre d’ici cinq ans.


 
> Lire aussi « Comment créer sa start-up Deeptech ? »

La France, un pays de deeptech

« Je suis convaincue que la France peut devenir un pays de deeptech », a lancé Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation sur le campus de l’université Grenoble Alpes. Pour la ministre, l’innovation est « une sorte de processus mystérieux qui n’obéit à aucun plan, aucun manuel, aucune recette, mais qui tient souvent du grain de sable ». Tout le défi est donc d’organiser l’imprévu… « Ce qui relève de notre responsabilité, c’est de créer les situations les plus favorables à l’éclosion de l’innovation, en donnant les meilleures conditions possibles. L’une de ces situations idéales, ce sont les campus universitaires. Toutes les énergies d’innovation s’y rencontrent et s’y mêlent », a-t-elle déclaré.

"L’idée de ce Deeptech Tour est d’ancrer ce projet au cœur des universités, au cœur des écosystèmes." Paul François Fournier, directeur exécutif innovation, Bpifrance

Quant à Paul François Fournier, directeur exécutif et directeur de l’innovation de Bpifrance, « le sujet central autour de la création d’entreprise, c’est l’humain, c’est l’envie. Il faut aller au contact du monde universitaire et faire ce lien entre le monde économique et celui de la recherche. L’idée de ce Deeptech Tour est d’ancrer ce projet au cœur des universités, au cœur des écosystèmes ».

Pour favoriser cette rencontre des deux mondes, et donc aider les chercheurs et les doctorants à franchir le pas de l’entrepreneuriat, la loi Pacte, promulguée en mai 2019, vise à simplifier le parcours des chercheurs qui souhaitent fonder leur société. En même temps, une panoplie d’outils est à leur disposition pour créer et développer leur deeptech : des concours i-Lab et i-Phd aux fonds French Tech Seed en passant par des bourses French Tech Emergence et autres dispositifs d’accompagnement… Depuis le début de l’année, plus de 200 startups deeptech ont bénéficié de financements à travers ces outils dédiés.

Les prochaines dates du Deeptech Tour 

Prises de paroles, workshops, rencontres, échanges entre acteurs de l'écosystème... À chaque étape de cette tournée, Bpifrance vous propose de découvrir les opportunités à saisir pour créer une startup deeptech.

PARTAGEZ CE DOSSIER