Impact de Bpifrance

Prêts sans garantie de Bpifrance : évaluation de leur impact économique

Bpifrance propose aux entreprises françaises une solution de financement de l’immatériel au travers de ses « prêts sans garantie ». En 2019, Bpifrance a réalisé un chantier d’évaluation de l’impact économique de ce dispositif. Retrouvez ici les principaux résultats de cette étude.

Des solutions de financement dédiées aux différents besoins des entreprises. Les prêts sans garantie (PSG) octroyés par Bpifrance permettent de répondre aux difficultés de financement de l’immatériel pour les entreprises françaises. Bpifrance vient de réaliser une étude mesurant l’impact économique de ces prêts. Voici ses conclusions. 

Impact des prêts sans garantie de Bpifrance : les principaux messages à retenir

  • Les prêts sans garantie ciblent des dépenses que les entreprises sont souvent contraintes d’autofinancer en raison de leur faible valeur de gage. Une exploitation originale des enquêtes de conjoncture de Bpifrance confirme que les entreprises françaises recourent davantage à l’autofinancement ou à des soutiens publics pour financer cette typologie d’investissement : ainsi, le poids moyen de l’autofinancement dans les ressources d’un projet d’investissement est de 41 % pour les investissements immatériels, contre 20 % pour un investissement mobilier et 14 % pour un investissement immobilier.
  • Les prêts sans garantie apportent une solution de financement à des projets ambitieux et risqués, portés par des entreprises ayant une capacité d’autofinancement limitée et ne souhaitant pas ouvrir leur capital :
    • Les bénéficiaires avaient souvent une trésorerie trop tendue pour pouvoir autofinancer les dépenses couvertes par le PSG : ainsi, près de 70 % des bénéficiaires ne disposaient pas des liquidités nécessaires pour simultanément autofinancer ces dépenses et faire face à leurs dettes de court terme ;
    • Les bénéficiaires ont souvent recours de manière concomitante à d’autres soutiens de Bpifrance, notamment la garantie : plus d’un tiers des bénéficiaires (36 %) a notamment bénéficié d’une garantie de crédit bancaire l’année d’octroi du PSG.
  •  Les prêts sans garantie stimulent le chiffre d’affaires, l’investissement et l’emploi. Selon la méthodologie mobilisée, l’impact moyen sur le stock de capital (actifs corporels et incorporels) est estimé entre + 460 000€ et + 750 000€ à un horizon de trois ans. L’impact total d’une génération de soutien sur ce stock de capital est ainsi compris entre + 400 et + 640 M€.
  • Ces prêts sont adossés à des fonds de garantie qui permettent à Bpifrance de couvrir une partie du risque associé. Un euro de dotation immobilisé permet de générer entre 6 et 9 euros d’investissement.

Téléchargez le rapport de évaluation prêts sans garantie Bpifrance

PARTAGEZ CE DOSSIER