Les chiffres du jeudi

Novembre 2017

Retrouvez les "chiffres du jeudi" publiés en novembre 2017

-5,2 %

C’est le recul des défaillances d’entreprises enregistré au troisième trimestre 2017, ces dernières s’élevant alors à 10 830, soit le plus bas niveau depuis dix ans. 

Selon l’étude d’Altares, « en données glissées sur douze mois, septembre signe la 34baisse mensuelle d'affilée du nombre de défaillances d'entreprise, exception faite de trois mois en 2015 ». 

Tous les types de procédures collectives sont orientés à la baisse par rapport au trimestre précédent : sauvegardes (- 13,4 %), redressements judiciaires (- 5,1 %) et liquidations judiciaires (- 5 %). La tendance est davantage marquée chez les entreprises de plus de 100 salariés (- 23 %).

La situation s'améliore très nettement dans les secteurs de la construction (- 10,9 %), l'habillement (- 29 %), la restauration traditionnelle (- 7 %), l'agroalimentaire (- 7 %) et l’industrie (- 4,3 %).

La France compterait ainsi 54 000 défaillances à la fin 2017, contre un peu plus de 60 000 en 2016.

Source Défaillances d’entreprises en France : 3e trimestre 2017 par Altares, via La Tribune du 25/10/2017.

78 %

C’est la part des Français favorables au développement de l’e-santé pour améliorer le suivi médical au quotidien et la transmission d’informations entre les professionnels de santé.

Selon l’étude d’Harris Interactive, 1 Français sur 2 voit d’un bon œil l’utilisation de robots pour assurer une présence ainsi que les soins basiques, et 1 sur 4 déclare avoir déjà utilisé un objet connecté pour se renseigner ou suivre son état de santé. 

Un engouement pour le secteur de l’e-santé qui a de beaux jours devant lui : en 2015, le marché de l’e-santé atteignait 46 Md$ ; il devrait atteindre 400 Md$ en 2022, selon le cabinet d’étude Grand View Research.

Source :  “Et demain, la santé ?” par Harris Interactive, via Maddyness du 30/10/2017.

+7,4%

C’est la progression entre 2014 et 2015* du nombre de salariés en situation de handicap dans les établissements français assujettis à l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés (OETH).

Selon une étude du Ministère du Travail, ces 431 000 travailleurs handicapés représentent un taux d’emploi direct moyen de 3,8 % au regard de l’effectif total des 100 300 établissements assujettis à la loi du 11 février 2005, qui impose le seuil de 6 % de travailleurs en situation de handicap, sous peine de pénalités financières.

 La proportion de salariés handicapés est plus élevée dans les établissements de 200 à 500 salariés que chez les moins de 50 salariés. Ils sont employés essentiellement dans l’Industrie (28 %) et le Commerce (26 %) contre 6 % dans le secteur financier.
* dernières données disponibles

Source : « L’obligation d’emploi des travailleurs handicapés » par DARES, Ministère du Travail, via Site du Ministère du Travail du 08/11/2017.

224 500

C’est le nombre d’emplois en équivalent temps plein créés par les unités légales de moins de 250 salariés entre 2009 et 2015.

Selon une étude de l’INSEE, ce sont les unités légales comptant moins de 250 salariés qui ont créé le plus d’emplois ces dernières années, en comparaison des 250 à 4 999 salariés (+ 89 600) et des plus grandes qui affichent un solde négatif.

Pourtant, le bilan réalisé cette fois selon la définition LME* d’une entreprise et de ses catégories indique que ce sont les ETI qui sont essentiellement à l’origine de ces 254 300 emplois nouveaux. L’explication réside dans le fait que ces emplois émanent davantage des unités légales de petite taille composant ces ETI que des plus grandes. La croissance des ETI, vues par la LME, est donc boostée par les PME.

* Loi de modernisation de l’économie de 2008.

Source :  Les entreprises en France, édition 2017, par l’INSEE, publié le 07/11/2017.

20%

C’est l’impact que l’hydrogène aurait sur la diminution de CO2 requise pour limiter le réchauffement climatique à 2°C à l’horizon 2050.

D’après une étude McKinsey pour l’Hydrogen Council, un investissement de 280 Md$d’ici 2030 permettrait d’alimenter des millions de voitures et de camions avec de l’hydrogène, et ainsi de réduire les émissions de CO2.

La demande en hydrogène pourrait être multipliée par dix d’ici 2050 et atteindre 18 % de la demande énergétique totale. Elle représenterait alors un chiffre d’affaires de 2 500 Md$ et plus de 30 millions d’emplois.

L’Hydrogen Council a été créé début 2017 et compte 18 membres issus des secteurs de l’énergie et du transport (de Air Liquide à Toyota).

Source Hydrogen, Scaling uppar McKinsey, via l’Usine Nouvelle du 20/11/2017.

A propos du chiffre du jeudi

Le chiffre du jeudi, c’est un chiffre sélectionné pour vous chaque semaine par nos équipes. Issu de l’actualité, ce chiffre présente une donnée marquante en lien avec l’écosystème et les missions de Bpifrance. 
Il porte sur des thèmes liés à l'entreprise, le financement, l’investissement, l’internationalisation, l’innovation, le développement durable, la transition numérique…

PARTAGEZ CE DOSSIER