Entrepreneurs, tous concernés par la biodiversité !

La biodiversité commence à être intégrée dans les modèles économiques des entrepreneurs comme une véritable source d’opportunités et de développement.
C’est pourquoi experts et entrepreneurs ont échangé sur le potentiel de marché de la biodiversité et des innovations de ce secteur, lors de la 4e édition de Bpifrance Inno Génération.

Qu'est-ce que la biodiversité ?

La biodiversité désigne la variété des espèces, leur diversité génétique, ainsi que la variété des milieux naturels dans lesquels celles-ci évoluent. La sauvegarde de la biodiversité et la garantie d’une utilisation durable et équitable des ressources qu’elle représente sont des enjeux pour la survie de l’humanité. C’est pourquoi les entreprises ont un rôle majeur à jouer dans la réduction de leurs impacts, mais aussi dans la restauration et la valorisation de la biodiversité et des écosystèmes.

Ils sont engagés en faveur de la biodiversité

« La biodiversité doit être prise en compte dans le modèle économique des entreprises. » Antoine Cadi, directeur Recherche et Innovation, CDC Biodiversité

« La biodiversité est encore largement méconnue - il existe 10 à 12 millions d’espèces sur la planète et nous n'en connaissons que 2 millions. Beaucoup de menaces pèsent sur la biodiversité :

  • la destruction et la fragmentation d’espaces naturels,
  • la pollution et la surexploitation,
  • l’introduction d’espèces exotiques,
  • le réchauffement climatique.

40 % de l’économie mondiale repose sur des services gratuits rendus par la nature, et 60 % de la biodiversité qui porte ces services écologiques sont aujourd'hui menacés. La gratuité fait que ces services ne sont pas comptabilisés, et que le risque de leur raréfaction à court terme est lourdement sous dimensionné.
2010 était l’année de la biodiversité, en 2012 lors des accords d'Aichi l'ambition a été partagée de stopper l'érosion de la biodiversité d'ici à 2020. Force est de constater que nous ne serons pas au rendez-vous. La COP 14 qui vient de se tenir en Egypte a permis de valider une feuille de route d'ici à la prochaine COP (n°15 en novembre 2020 à Pékin) avec pour objectif de construire les cibles post 2020.
La biodiversité doit être prise en compte dans l'exercice économique des entreprises (dépendance, risque, chaîne de valeur...). Pour cela, il faut parvenir à quantifier la valeur des services gratuits et lancer la réflexion sur la façon dont l'entreprise peut s'assurer de leur maintien, restauration, adaptation au changement climatique... »

CDC Biodiversité est une filiale de la Caisse des Dépôts entièrement dédiée à l’action en faveur de la biodiversité et à sa gestion pérenne. Elle intervient pour le compte de tout maître d’ouvrage, collectivités et entreprises, qui lui délèguent le pilotage de leurs actions de restauration et de gestion d’espaces naturels. Elle porte la mission Economie de la Biodiversité.

« Nous travaillons sur la séquence Eviter, Réduire, Compenser pour permettre l’implantation de nouveaux sites tout en protégeant des zones sensibles. » Rébecca Briot, directrice adjointe, Dervenn

 « En 1976 est passée la loi sur la protection de la nature, qui introduit entre autres la prise en compte obligatoire des espaces naturels lors d’un aménagement. Tout porteur de projet doit anticiper un maximum cette étude des impacts potentiels sur la faune et la flore car elle fait partie du dossier d’autorisation administrative. Une prise en compte trop tardive ou incomplète des milieux naturels peut par la suite compromettre la réalisation du projet.
Cette contrainte réglementaire peut aussi être prise comme une opportunité de travailler sur un projet vertueux, intégré dans son territoire et avec ses acteurs. Nous accompagnons par exemple Imerys, extracteur de minéraux, qui a pris en compte la présence de la Sphaigne de la Pylaie, une mousse de tourbière, sur l’emplacement d’un futur site, et travaillé avec des naturalistes et associations locale d’abord pour limiter l’emprise du projet sur la zone accueillant l’espèce, puis sur une méthode de déplacement de l’espèce et de restauration d’habitats favorables. L’implantation du nouveau site est ainsi possible tout en protégeant des milieux et espèces sensibles. » 

Créée en 2002, Dervenn est une entreprise de conseils, d’études et de travaux, spécialisée dans les domaines du génie écologique.

« Aujourd’hui, très peu de projets mettent en place des mesures compensatoires en milieu marin […]  » Gilles Lecaillon, président, Ecocean

 « Ecocean crée des nurseries artificielles pour petits poissons et crustacés. Aujourd’hui, très peu de projets mettent en place des mesures compensatoires en milieu marin côtier, et l’ingénierie écologique dans ce milieu est toute récente. Pourtant, les petits fonds côtiers sont essentiels au cycle de la vie et sont pourtant très artificialisés. Nous construisons donc des huttes de biodiversité (Biohut) qui permettent de protéger les petits poissons le temps de leur croissance. Nous avons mis beaucoup de temps à développer la technologie et surtout à prouver scientifiquement son efficacité. Maintenant, de nombreux ports ont recours à nos services (23 ports fin 2018), car ils améliorent leur démarche de certification « Ports Propres » qui leur procure une véritable image de marque. Cela permet également de sensibiliser les citoyens des villes portuaires à être acteurs de la propreté de l’eau et du respect de la biodiversité. » Les ports engagés « ports propres » ne sont plus considérés comme de simples parking à bateaux mais comme des écosystèmes à part entière !

Ecocean est une entreprise française innovante spécialisée dans le développement et la mise en place des nouvelles technologies radicales pour l’utilisation et le management durable des environnements aquatiques.

« Le toit végétal permet de retenir la fraîcheur en été, ce qui génère d’énormes économies d’énergie » Alexandre Dubernard, directeur général, Vertige International

« Aujourd’hui, la fabrication d’un mètre cube de béton émet + de 300 kg de CO2. Grâce à la végétalisation légère des toits (57kg/m²), un mètre carré retient au moins 40.7 L d’eau/m2, ce qui contribue à limiter les inondations sans avoir des structures trop lourdes pour porter un complexe végétal. Nous proposons des toitures fabriquées à partir de sedum, une plante grasse très résistante, cultivée en plaques, qui est à la fois peu gourmande en eau et très résistante à la chaleur et au froid. Afin d’amener plus de biodiversité, nous mettons en place sur les tapis des mélanges fleuris d’une quarantaine d’espèces sur ces mêmes tapis.
Le toit végétal permet de retenir la fraîcheur en été, ce qui génère d’énormes économies d’énergie. Nous créons également des toitures faites de végétaux et de panneaux photovoltaïques ; cette association permet à ces derniers de réduire leur chaleur accumulée, et de gagner jusqu’à 20 % en plus de rendement. »

Vertige International propose la solution brevetée sous avis technique la plus légère du marché pour la végétalisation de toitures.

« La biodiversité est également pour nous un outil pour le bien-être au travail », Julie Barlatier-Prieuret, directrice de Barjane

« Chez Barjane, nous développons des plateformes logistiques durables qui visent notamment à créer de la valeur pour le territoire en termes de biodiversité. Le suivi d’indicateurs de performance nous permet d’inscrire nos actions dans une démarche d’amélioration continue, certifiée ISO 14001.
A titre d’exemple, nous intervenons sur d’anciennes friches industrielles que nous dépolluons et recyclons en foncier économique en intégrant des espaces paysagers de qualité. Nous privilégions le traitement alternatif des eaux pluviales via des fossés et des bassins végétalisés plantés d’espèces macrophytes, ce qui favorise également l’accueil de la faune et de la flore. Nous développons aussi des sentiers de la biodiversité sur nos parcs, et en partenariat avec la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux), nous labellisons des espaces verts « Refuge LPO® ». Ces bulles de nature contribuent à l’amélioration du bien-être au travail et offrent aux collaborateurs un environnement plus agréable. »

Groupe immobilier fortement engagé dans un développement durable, Barjane prend en charge un projet immobilier logistique de A à Z : de la conception des sites à leur gestion, en passant par leur réalisation et leur équipement en centrales photovoltaïques intégrées en toiture. 

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

À l'occasion des Rencontres d'Aix 2019, et de la conférence "L'usine de demain se passera-t-elle de main-d'œuvre ? … https://t.co/xSPgwGskF6