Entreprises de Demain, Matinée Déclic #2

Vendredi 28 septembre s’est tenue, au sein de nos locaux au 6-8 bd Haussmann, la deuxième édition des Matinées Déclic de notre programme Entreprises de Demain.

Cette semaine, des entreprises des cercles de Bouge Ta Boîte à Nantes, réseau d’entrepreneures féminin, qui ont bénéficié de conseils et de l’expertise de GreenFlex pour mieux intégrer la RSE et en faire un véritable atout.

Le débat des entrepreneures

Le but de cette matinée était de démontrer trois points :

  • La RSE n’est pas faite que pour les grands groupes
  • La RSE, cela rapporte
  • La RSE, c’est du bon sens.

Avec 9% de chômage et 14% de la population en-dessous du seuil de pauvreté, la France consomme également trois planètes pour alimenter le moteur de sa croissance, quand le monde en consomme en moyenne une et demie.

Pour beaucoup d’entrepreneures, la RSE est l’affaire des grands groupes. Pourtant, les PME représentent 14% des émissions de gaz à effet de serre, sur l’ensemble des émissions françaises.

Timothée Elkihel, consultant GreenFlex, a montré qu’il était possible pour les petites entreprises d’adopter une démarche RSE de à travers plein d’actions relativement simples : réaliser son bilan carbone grâce au site de l’ADEME ; reverser un pourcentage de son chiffre d’affaires à un projet en lien avec sa mission ; proposer du mécénat de compétences, une prestation non margée qui pourra être déduite des impôts à 70%.

L’entreprise libérée

La matinée s’est ensuite portée sur le thème de l’entreprise libérée. Une entrepreneure s’exprime : « Même si l’entreprise libérée est un beau projet, il faut quand même admettre que la hiérarchie est utile. La responsabilité du patron est bien plus importante que celle de l’employé, et cela a un prix. »

Afin de concilier un cadre strict avec un modèle souple et plus motivant, une des solutions envisagées est l’association du salarié au capital, qui permet une meilleure répartition de la responsabilité. Le télétravail, solution gratuite et immédiate, permet aux salariés d’éviter les 20 km aller-retour parcourus en moyenne en France entre le domicile et le lieu de travail !

Selon Timothée, le plus important pour une entreprise reste de trouver des enjeux RSE qui correspondent à sa mission et ses valeurs. Une entreprise de services pourra par exemple davantage se focaliser sur ses émissions de CO2 et ses déchets de bureau, quand une entreprise technologique sera davantage portée sur l’Analyse du Cycle de Vie.

Les valeurs doivent ensuite être associées à des règles d’entreprise, puis à être mesurées précisément par des indicateurs.

Quelques petites idées supplémentaires

  • Signer une charte d’engagement, avec un horizon à atteindre
  • Des stickers de bonnes actions, à coller sur les poubelles, interrupteurs…
  • Mettre des plantes : +15% de productivité, c’est démontré !
  • Promouvoir la diversité : +5-10% de productivité
  • Mettre en place des indicateurs

Entreprises de Demain, qu’est-ce que c’est ?

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

Vous n'avez pas pu assister à tous les stand-up des top speakers du Bang lors de @Bpifrance #InnoGeneration ? Pas d… https://t.co/rMmJmV13Y7