Programme Investissements d'Avenir

Piloté par le Secrétariat général pour l’investissement, le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA)a été mis en place par l’État pour financer des investissements innovants et prometteurs sur le territoire.

Moderniser et renforcer la compétitivité de la France en favorisant l’investissement et l’innovation, c’est l’objectif du PIA. Il intervient dans des secteurs stratégiques prioritaires, générateurs de croissance et d’emplois :

  • l’enseignement supérieur, la recherche et la formation,
  • la valorisation de la recherche et le transfert au monde économique,
  • Les filières industrielles : développement des PME et ETI innovantes, consolidation des filières stratégiques de demain,
  • le développement durable,
  • l’économie numérique,
  • la santé et les biotechnologies.

Annoncé le 8 janvier 2021, le quatrième volet du PIA, le PIA4, est doté d’une enveloppe de 20 milliards d’euros sur 5 ans. Il vise à accélérer l'innovation dans tous les secteur grâce à des investissements stratégiques et prioritaires ainsi que des financement pérennes pour l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation. Dans le cadre du plan de relance, le PIA4 mobilisera 11 milliards d’euros, soit un peu plus de 10 % de l’effort total engagé par le Gouvernement.

Quelques actions menées par Bpifrance depuis 2010

Bpifrance est le principal opérateur des financements du Programme d'Investissements d'avenir pour les startups, PME et ETI françaises. Depuis 2010, la collaboration entre le SGPI et Bpifrance a permis de mettre en place des outils efficaces qui interviennent sur différents secteurs et selon différentes modalités, au plus près des besoins des entreprises.

L’Etat a ainsi confié à Bpifrance des fonds dédiés au financement des entreprises pour :

  • appuyer la structuration des écosystèmes de financement des entreprises et actionner le levier des acteurs privés
  • mettre en œuvre les politiques publiques prioritaires visant à accompagner les transitions à impact fort sur l’économie, notamment les révolutions technologiques et environnementales.

en investissant directement au capital des entreprises :

en souscrivant dans les fonds d'investissement qui investissent dans les entreprises

en octroyant des crédits, des subventions ou avances récupérables

à l'international

  • en lançant, en septembre 2018, le Fonds Build Up International (doté de 200M€) pour lever les freins au développement international des entreprises françaises

Liens utiles