500 000 salariés travaillent dans une entreprise à mission en 2021

Le nombre d’entreprises à mission à quadruplé par rapport à 2020. En septembre, on recense plus de 500 000 salariés travaillant dans 250 entreprises à mission françaises. 

  • Actus
  • Management
  • RSE
  • TEE
  • 11 octobre 2021
  • Temps de lecture: 2 min
entreprise a mission

En 2019, la loi pour la croissance et la transformation des entreprises (Loi PACTE) crée le label « entreprise à mission » qui vise à renforcer l’engagement des sociétés dans leurs missions à impact positif. Deux ans plus tard, ce statut séduit un nombre grandissant d’acteurs : 250 entreprises à mission avec un demi-million de salariés en septembre 2021 d’après le baromètre trimestriel de l’Observatoire des Sociétés à Mission. 


Concrétisation de l’engagement sociétal et environnemental 

Pour la plupart de ces sociétés, devenir une entreprise à mission revient à concrétiser ses engagements en les inscrivant dans ses statuts et en les intégrant à sa raison d’être. La Poste s’est par exemple engagée à œuvrer à l’accélération de la transition écologique pour tous et favoriser l’inclusion sociale. Une entreprise à mission prend ainsi l’initiative de créer de la valeur sociétale en plus de sa valeur économique. Elle n’a rien à y gagner financièrement ou fiscalement. Il s’agit d’une démarche de quête de sens très valorisante sur le plan de l’engagement des salariés et des clients, un réel avantage compétitif. 
« Avec notre qualité de société à mission, nous attirons beaucoup plus de candidatures qu’auparavant chez ceux qui souhaitent s’investir dans des projets ayant du sens à leurs yeux. Les gains de visibilité et d’attractivité sont déjà importants à notre échelle. », a ainsi confié Jean-Pierre Cheval, président du Groupe Cheval, aux équipes de Bpifrance Le Lab. 

Des entreprises très hétérogènes

Il n’y a pas de profil type pour devenir entreprise à mission. On trouve des structures très diversifiés, que ce soit en taille ou en secteur activité. Alors que trois-quarts sont des PME de moins de 50 salariés, La Poste, labelisée depuis juin 2021, compte à elle seule 250 000 salariés, soit la moitié des 500 000 comptabilisés. Le label s’étend également à des sociétés cotées comme Danone dont la légitimité est beaucoup plus discutée du fait du conflit d’intérêt entre les objectifs sociétaux à long terme et les exigences à court terme des actionnaires. Aussi, contrairement à ce que l’on pourrait penser, la grande majorité de ces entreprises sont des sociétés de services, l’économie sociale et solidaire (ESS) n’étant représentée que par 11% d’entre elles.