850 000 entreprises créées en 2020

850 000 entreprises ont vu le jour au cours de l’année 2020 en France, soit 35 000 de plus qu’en 2019. Deux-tiers d'entre elles sont individuelles. Un chiffre qui révèle une croissance sans précédent de ce type d’entreprises…Zoom sur ce chiffre clé.

  • Création
  • 03 février 2021
  • Temps de lecture: 2 min

Une crise, une opportunité pour lancer un business ? Comment expliquer cette hausse de créations d’entreprises qui surprend à prime abord ? Une évolution sans précédent qui s’explique par plusieurs facteurs, notamment l’évolution de certains métiers en lien avec les restrictions sanitaires.

Les entreprises individuelles derrière deux tiers des créations

Alors que l’activité économique a connu un recul d’environ 10 %, la tendance est à la création d’entreprises individuelles qui ont atteint en 2020 les 630 000, soit une entreprise sur quatre, selon les chiffres de l’Insee. Cette hausse de création d’entreprises individuelles concerne toutes les régions et tous les secteurs, hormis ceux touchés directement par la crise sanitaire (éducation, spectacle vivant, etc.). Le secteur des transports et de l’entreposage a grandement participé, par son essor, à cette augmentation en recrutant massivement des prestataires au service de firmes de livraisons.

Pour beaucoup d’anciens salariés, la crise économique et les différents confinements ont aussi révélé une volonté de plus de liberté et une plus grande autonomie professionnelle offerte par l’entrepreneuriat. Conséquence : de nombreuses personnes ont sauté le pas et abandonné leur métier pour changer radicalement de voie. 

Des jeunes diplômés ont ainsi trouvé en ce nouveau statut une manière habile de déclencher leur carrière et d’approcher un marché du travail de plus en plus difficile à intégrer. “Dans un contexte de crise sanitaire et économique, le statut d’auto-entrepreneur permet aux jeunes diplômés de travailler dans leurs domaines sans devoir décrocher un CDI ou un CDD, les entreprises étant plus réticentes à ce type d’embauche”, déclare Rawane Yasser, consultante en économie du développement auprès de l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires. Il ne s’agit toutefois pas uniquement d’une alternative d’embauche, mais d’une vraie opportunité de travailler en autonomie sur plusieurs projets et pour plusieurs comptes en même temps. “Les postes dans les instituts de recherche internationaux, par exemple, sont très prisés. Y travailler dans le cadre de son auto-entreprise est plus facile et cela permet d’évoluer très vite et de construire un réseau international solide en s’engageant dans des missions très diversifiées.”, explique la jeune auto-entrepreneure anciennement assistante de recherche à Sciences po Paris.
Selon les chiffres de Bpifrance Création, cette tendance s’est exacerbée pendant le quatrième trimestre de l’année. Près de 250 000 entreprises ont été créées en France, soit 16 % de plus que l’année dernière pendant la même période.

Pour aller plus loin, consultez l’Observatoire Bpifrance création