Accélérateur Décarbonation : le programme qui accompagne les entrepreneurs dans leur transition bas carbone

Le 15 avril dernier, Bpifrance « Banque du Climat » et l’ADEME ont lancé un nouveau programme dédié aux PME et ETI françaises, l’accélérateur Décarbonation, afin d’accompagner les entrepreneurs dans leur transition bas carbone. Retour sur cette initiative.

  • Actus
  • Accompagnement
  • Climat
  • Environnement
  • Articles
  • Nationale
  • 23 juin 2021
  • Temps de lecture: 5 min

Inscrivez votre entreprise dans une trajectoire bas carbone. La transition bas carbone est aujourd’hui une nécessité, mais également une stratégie payante pour positionner son entreprise sur de nouvelles opportunités de marché, de financement, et de développement. Afin d’accompagner les dirigeants dans cette transition, Bpifrance et l’ADEME ont lancé en avril dernier l’accélérateur Décarbonation. Cet outil unique propose aux entrepreneurs 24 mois d’accompagnement pour amorcer la décarbonation de leur entreprise, en tenant compte de leurs enjeux de développement.
Un programme que Lisa Bertand, business developer Initiative ACT à l’ADEME et Kim Tworke, chargé de mission Accélérateur chez Bpifrance nous présentent aujourd’hui.

Bpifrance : Qu'est-ce que le programme « accélérateur Décarbonation » ?

Lisa Bertrand : L’objectif de l’accélérateur Décarbonation est de permettre aux entreprises participantes de développer leur stratégie bas carbone, tout en tenant compte des enjeux économiques et organisationnels. Elles réaliseront aussi les premières actions nécessaires pour effectivement contribuer à un monde sous les 2°C de réchauffement climatique. Le programme comprend un accompagnement individuel par un consultant formé à la méthodologie « ACT Pas à Pas ». Son rôle est de diagnostiquer la maturité de la stratégie actuelle au regard des enjeux et des opportunités et accompagner la définition de la nouvelle stratégie, des objectifs et du plan d’action. Un parcours de formation en 8 séminaires permettra également aux dirigeants de monter en compétence et prendre des décisions stratégiques compatibles avec l’Accord de Paris.

Kim Tworke : Il s’articule autour de 3 axes forts qui sont les piliers des accélérateurs Bpifrance : un accompagnement « Conseil » individualisé, un parcours de formation en séminaires collectifs (opéré par Les Mines Paris) et de la mise en relation qui permet aux dirigeants de partager leurs réflexions entre pairs. En revanche comme l’a signalé Lisa, c’est dans ses objectifs que cet accélérateur Décarbonation est spécifique. Notre ambition est de permettre à 15 PME de poser les bases d’une transition pérenne, économiquement comme écologiquement. En fusionnant la dynamique d’un accélérateur Bpifrance à la méthodologie « ACT Pas à Pas » de l’ADEME, ce programme combine l’expertise des deux institutions pour proposer une démarche solide et adaptée au monde de la PME.

B : Quel est l’enjeu pour les entreprises et quels sont les bénéfices attendus de ce programme ?

KT : Le dérèglement climatique est une réalité établie et malheureusement d’actualité. Au-delà des risques naturels et de la raréfaction des ressources auxquels nous devons déjà nous adapter, les entreprises se doivent d’anticiper les évolutions réglementaires qui vont limiter toujours plus les émissions de carbone. L’ensemble des secteurs économiques vont évoluer, à un horizon de plus en plus proche. Cette transition est une nécessité absolue pour la planète et pour tous ses acteurs. Or nous ne sommes qu’aux prémices de la décarbonation. Penser sa trajectoire de transition dès aujourd’hui, c’est aussi se positionner en avance sur de nouvelles opportunités de marché, de financement, de développement. Valoriser une démarche pérenne, de qualité, est un avantage concurrentiel énorme. Mais c’est aussi répondre à la sensibilisation croissante des sociétés, l’enjeu environnemental étant désormais une priorité forte pour les individus.

LB : Après la réalisation d’un bilan des émissions de GES (gaz à effet de serre), les entreprises cherchent à mettre en place des actions cohérentes et ambitieuses pour pérenniser leurs activités. L’accélérateur va permettre aux dirigeants de mobiliser leurs équipes sur un projet stratégique, d’engager leurs parties prenantes dans une démarche de progrès étape par étape, de bénéficier des réseaux des porteurs du programme pour réaliser des opportunités de développement. Les accélérées vont ainsi définir leurs objectifs de réduction des émissions de GES, identifier les leviers de décarbonation pertinents et mettre en place les actions de réduction, amorçant ainsi leur transition bas carbone tout en réalisant des opportunités de développement.

B : Comment s’est construit le partenariat entre Bpifrance et l’ADEME ?

LB : Ce partenariat est le fruit d’une relation de confiance débutée en 2019 grâce à un premier programme commun, l’accélérateur Transition Énergétique et Environnementale. Grâce à ce premier projet, l’ADEME et Bpifrance ont apporté leurs expertises dans un objectif commun : l’émergence d’une élite française d’entreprises compétitives contribuant à la décarbonation de leur secteur d’activité.

KT : Et fort de ce succès, d’autres outils ont ensuite imaginé afin de permettre à l’ensemble des PME d’amorcer leur transition : Diag Eco-flux, l’accélérateur Décarbonation, et bientôt le Diag Décarbon’Action pour les bilans GES. Selon moi, l’une des missions de Bpifrance est de démontrer aux dirigeants que performance économique et décarbonation ne sont pas incompatibles. Les opportunités de marché dépassent très largement les efforts de transition lorsque celle-ci est bien structurée. Et c’est justement ce que permet l’accélérateur Décarbonation.

Vous dirigez une PME dynamique et ambitieuse et vous souhaitez être accompagné pour inscrire votre entreprise dans une trajectoire bas carbone ? Bénéficiez de 24 mois d’accompagnement pour identifier les leviers et amorcer la décarbonation de votre entreprise en tenant compte de vos enjeux de développement ! Lancez-vous et intégrer la 1re promotion de l’accélérateur décarbonation à partir du 19 octobre 2021 ! 15 entreprises seront sélectionnées pour intégrer l’accélérateur.