Avec son purificateur d'eau, Sunwaterlife veut inonder l'Afrique sub-saharienne

Face aux défis de l'or bleu, la réponse Sunwaterlife, start-up toulousaine, tient dans une valise.

  • Etudes
  • Temps de lecture: 2 min

Produire jusqu'à 1 000 litres d'eau par jour avec un purificateur transportable et totalement autonome grâce à l'énergie solaire, c'est le pari réussi d'une start-up toulousaine. Cette innovation tient dans une valise, en l'occurrence une malle robuste et étanche de 40 kilos. « Nous avons déjà réalisé de nombreux tests, notamment dans les mares du Niger et du Cameroun, ainsi que dans la Garonne toulousaine, là où le fleuve est très pollué », souligne Christophe Campéri-Ginestet, co-fondateur de Sunwaterlife.

Baptisé Aqualink, le purificateur est simple d'utilisation : « Il suffit de relier le système à la source d'eau et de déplier le panneau solaire qui assure l'alimentation électrique de la pompe, détaille-t-il. Pas besoin non plus de formation, la mise en route prend cinq minutes ». De quoi réduire les risques d'épidémies et répondre à des situations d'urgence, en particulier dans les camps de réfugiés.

0,5 centime le litre d'eau

Fort d'une longue expérience dans l'énergie solaire, en particulier en Afrique, le dirigeant de Sunwaterlife entend répondre aux défis de l'or bleu : « Notre système de filtration membranaire permet de supprimer les bactéries, virus et autres parasites, responsables de maladies telles que le choléra ou la polio. Dans la plupart des villages reculés, les femmes et les enfants font de nombreux kilomètres pour chercher de l'eau...»

C'est aussi un enjeu financier. Avec cette solution, le prix de revient est de 0,5 centime d'euros le litre d'eau. Pour le moment, trois systèmes de purification d'eau ont déjà été produits et sont actuellement en cours de commercialisation, vendus au prix de 6000 euros. L'ambition est d'atteindre 1,5 million d'euros de chiffre d'affaires dès 2016. Le concept cible en priorité les pays d'Afrique sub-saharienne mais pourrait bien inonder l'Amérique centrale et l'Asie. C'est l'objet d'une levée de fonds en cours.