Bpifrance renforce les fonds propres de l'entreprise midi-pyrénéenne Sem-Automation

Bpifrance intervient, via le fonds OC+, auprès de Sem-Automation à hauteur de 400 000 euros pour accompagner le développement de l'entreprise installée à Caussade (82)

  • Bang
  • Temps de lecture: 1 min

Depuis 1977, la société Sem Automation, installée à Caussade dans le Tarn-et-Garonne (82), conçoit et fabrique des machines destinées à la première transformation du bois, notamment des dérouleuses utilisées dans la production d’emballages légers (caissettes, cagettes, barquettes…) dédiés au conditionnement des produits alimentaires. Grâce à son propre bureau d’études, Sem-Automation s’appuie sur l’innovation en proposant des machines sur-mesure et haut de gamme à sa clientèle tant en France qu’à l’étranger.

Profitant d’un retour à la croissance de son activité historique, Sem-Automation a souhaité renforcer sa stratégie de diversification entreprise dès 2009. Depuis, le groupe commercialise auprès d’industriels des tables de découpe et d’usinage par jet d’eau haute pression sous les marques Omax et Maxiem. Il a également élargi son offre en mettant sur le marché des broyeurs industriels (Untha) destinés à recycler les déchets (cartons, bois, métaux, DEE, véhicules hors d’usage, déchets hospitaliers…) pour une clientèle très éclectique. En quelques années, Sem-Automation a su s’établir sur ces deux nouveaux marchés très confidentiels et afficher un chiffre d’affaires global de plus de 5 M€.

Sem-Automation tourne aujourd’hui une nouvelle page de son histoire : la société souhaite désormais consolider sa position sur un marché de l’emballage léger, dynamisé par une attention croissante portée sur le recyclage et l’exceptionnelle empreinte carbone du bois. Convaincu que les innovations sont cruciales dans le secteur de la première transformation du bois, le dirigeant de Sem-Automation, Philippe Fischer, compte accélérer son développement. Fort du soutien de Bpifrance Midi-Pyrénées et s’appuyant sur une fidèle équipe de 35 collaborateurs, il veut affirmer son leadership historique tout en poursuivant une stratégie de diversification dans son domaine de prédilection, celui des machines industrielles.