Ces inventions du concours Lépine qui ont révolutionné notre quotidien

Le concours Lépine International se déroulera du 29 avril au 8 mai prochain dans le cadre de la Foire de Paris, au parc des expositions de la porte de Versailles. Des centaines de candidats - y compris des étrangers, s'y présentent. Depuis sa création en 1901, le concours a permis la commercialisation d'inventions qui ont changé notre vie quotidienne.

  • Etudes
  • Temps de lecture: 2-3 min
Concours Lépine

Le concours Lépine - du nom du préfet de police de Paris qui a l’a créé - fête ses 115 ans cette année. Parmi les objectifs de ce concours-exposition figurent la promotion de l’invention, évidemment, mais aussi le soutien aux inventeurs et le développement de contacts commerciaux. Il s’adresse aux inventeurs de tout poil : lycéens et étudiants, salariés et industriels ayant déposé au préalable un brevet pour leur invention.

Le fameux stylo à bille

En plus d’un siècle d’existence, le concours Lépine a permis de mettre en avant des inventions qui ont changé notre quotidien - sans forcément enrichir leur inventeur... Certains lauréats sont en effet vite retombés dans l'anonymat. De fait, selon les estimations, 85 % des produits médaillés ne sont jamais commercialisés... Qui se souvient du support de téléphone articulé ou du lavabo à hauteur modulable ? Et qui a vu les « Rotoreliefs » - des cercles placés sur la plaque tournante d’un phonographe en mouvement donnant l’illusion d'une troisième dimension - inventés par Marcel Duchamp ? Sa présentation au concours Lépine en 1936 a certes été un échec commercial... mais ses « Rotoreliefs » inspireront des artistes mondialement célèbres comme Vasarely ! Le concours Lépine a également fait découvrir la machine à laver (1922), la tondeuse à gazon (1930) ou encore les lentilles de contact (1948). Sans oublier, plus récemment, la pompe à chaleur solaire (1982), le vélo électrique à énergie solaire (1993) et le véhicule hybride (2008).

Succès planétaire

fer vapeur

Certains inventeurs ont parfois vu leur prototype se transformer en produit au succès commercial planétaire. C'est vrai du stylo à bille, inventé par un dénommé Pasquis, qui a remporté l’édition de 1919. Si cette invention a été largement démocratisée par le baron Marcel Bich, qui en a lancé l’industrialisation dans les années 1950, sa première présentation a bien eu lieu au concours Lépine. Quant au fer à repasser-vapeur, présenté en 1921 par Constantin Caroni, il n’a pas immédiatement séduit le grand public, l'invention ayant été jugée dangereuse... Sa commercialisation n’a eu lieu qu’en 1944, aux États-Unis, alors que le brevet du Français avait expiré...

presse purée

Le presse-purée de Jean Mantelet, vainqueur du concours 1931, est en revanche une success story 100 % française. Cette invention a en effet donné lieu à la création de l’entreprise Moulinex quelques années plus tard. Par la suite, l’aventure du presse-purée s’est étendue à tout l’électroménager. Enfin, la marque Moulinex a été rachetée en 2001 par l'entreprise française SEB, l’un des leaders mondiaux du secteur.

Plus près de nous, en 2008, Michel Vernet a été lauréat du concours Lépine pour sa perche de nage. Sa société, T'enrêv, lancée dès 2006, lui permet de commercialiser son idée. Et même s'il doit faire fabriquer en Chine pour être compétitif, les perches de nage se vendent sur Internet et auprès des piscinistes. Il exporte en Belgique, au Canada, au Luxembourg, en Suisse et aux États-Unis.
Même chose pour la société Canibal, l’une des lauréates de l’édition 2015. Son invention ? The Recycling Digital Machine, un collecteur qui reconnaît, compacte puis trie les bouteilles, les gobelets et les canettes grâce à une interface numérique interactive. Les déchets sont ensuite entièrement recyclés en France. La PME, basée en région parisienne, emploie une quinzaine de personnes. Elle ambitionne de déployer sa solution de triage dans tout l'Hexagone ainsi qu'à l’international, et espère bien devenir à son tour une vraie success story planétaire - digne du stylo bille !