Cognac Godet : l’eau de vie rochelaise qui s’exporte depuis 1588

À La Rochelle, l’héritage familial de la maison Cognac se perpétue, et fait rayonner le savoir-faire français à l’international. L’entreprise mise sur l’export, axe stratégique sur lequel la famille Godet a établi son plan d’action. 

  • Actus
  • Agro-Alimentaire
  • Export
  • French Touch
  • Articles
  • PME
  • Nouvelle-Aquitaine
  • 16 juillet 2021
  • Temps de lecture: 2 min
Savoir-faire d'Antan

400 ans d’histoire et une entreprise familiale emblématique. « Cognac Godet est une entreprise européenne, qui a toujours été tournée vers le monde, raconte Cyril Godet. Notre famille, arrivée en France pour le commerce du sel, est originaire de Hollande. » Après avoir découvert le commerce du vin, ils sont les premiers à avoir mis au point une technique de distillation vers 1550. Aujourd’hui, les trois frères et leur père sont tous partie prenante dans cette maison prestigieuse française et leur stratégie commerciale est largement tournée vers l’export. Une vingtaine d’employés se consacrent également au développement de la PME, toujours basée à La Rochelle.

Savoi-faire d'Antan cognac

95 % du chiffre d’affaires réalisés à l’international

« Notre technique préserve la qualité du vin et le transport en barrique donne un nouveau goût au produit, très apprécié de nos premiers clients, situés dans le Nord de l’Europe. » Le cognac, ou brandywine, s'échange désormais dans le monde entier, un commerce international constitutif de la Maison Cognac. 

L’entreprise Godet commercialise ses produits sur plusieurs marchés, plus ou moins matures. A Dubaï, en Allemagne, en République Tchèque, en Ukraine, en Afrique du Sud ou encore en Australie, la société est bien ancrée et l’activité se développe désormais organiquement. L’ambition actuelle des dirigeants est de pénétrer trois nouveaux marchés, désormais suffisamment mûrs. « La Chine, qui est en train de se structurer et offre un espace d’insertion sur son marché à exploiter ; les Etats-Unis, où nous sommes encore sous-représentés et où nous misons beaucoup sur le travail de distributeurs présents sur le terrain, chargés de représenter nos produits et de les faire déguster – pratique très rare aux USA ! - ; et enfin la Russie, qui représente un marché très important. Nous sommes également actifs en Afrique, un marché d'avenir où nous souhaitons investir. »

Depuis 5 ans, des commerciaux locaux travaillent dans ces différentes zones du monde pour le compte de la société Godet. Les déplacements se sont réduits pour Maxime et Cyril Godet, qui délèguent désormais à des homologues locaux le soin d’établir le lien de confiance avec les clients qui fera toute la différence.

La France, une vitrine mondiale du savoir-faire des vins et spiritueux

En France, le marché des vins et spiritueux est très éclaté, ce qui alourdit considérablement les coûts d’acquisition. « Le seul endroit où nous n’avons jamais cessé nos investissements est Paris, où nous travaillons avec un distributeur qui propose nos produits dans les bars à cocktails ». 

Pour la famille Godet, la renaissance du cognac dans l’hexagone ne peut passer que par le cocktail et une conversation de nouveaux consommateurs. La France, où le cognac n’est que peu consommé, reste cependant une vitrine mondiale en laquelle croient les héritiers et désormais les dirigeants de cette prestigieuse maison française.