Comment Chrono Flex a libéré ses salariés

Cela fait déjà 7 ans que Chrono Flex a entrepris de repenser totalement son organisation. Cette PME de la région nantaise a mis un terme à toute forme de hiérarchie et encourage ses salariés participer à toutes les décisions.
Retour sur cette transformation avec Alexandre Gérard, fondateur de Chrono Flex.

  • Bang
  • Temps de lecture: 1 min

Alexandre Gérard est, à bien des égards, un chef d'entreprise comme beaucoup d'autres. Créée en 1995, Chrono Flex est spécialisée dans le dépannage de flexibles hydrauliques sur les chantiers. Sa société est florissante, jusqu'à ce que la crise de 2009 frappe. Alexandre Gérard est alors obliger de licencier une partie de son personnel pour sauver l'entreprise.
Et c'est sans doute là que s'arrête la comparaison avec la plupart des autres dirigeants d’entreprise. Car pour ne plus jamais avoir à revivre ça, il a décidé de repenser l'organisation de Chrono Flex. Suivant les conseils d'Isaac Getz, il decide de remettre à plat tout le processus de décision. En un mot, de "libérer" son entreprise. Un processus long et complexe, au cours duquel il a reçu l'accompagnement de Bpifrance Excellence.

Une entreprise "libérée", c’est quoi ?

Derrière cette expression se cache un principe fondamental : redonner le pouvoir aux salariés.