Construction de piscine : un marché en plein boom depuis la pandémie

Après un début d’année 2020 difficile, les piscinistes ont le vent en poupe. Avec une augmentation de la construction de 27,5 %, ce secteur en plein essor semble faire un pied de nez à la pandémie.

  • Actus
  • Croissance
  • Tendances
  • Articles
  • Nationale
  • 02 juillet 2021
  • Temps de lecture: 2 min
dessin

197 000. C’est le nombre de piscines enterrées et hors sol qui ont été construites pendant l’année 2020, soit une augmentation de 27,5 % en un an selon la Fédération des Professionnels de la Piscine et du Spa (FPP).
Contraints de rester chez eux, loin des plages et des piscines publiques, de nombreux Français ont décidé de bichonner leur intérieur…et se faire plaisir !

+21,5 % de chiffre d’affaires en un an

En 2020, la hausse des constructions a donc entrainé par ricochet l'augmentation du chiffre d’affaires % à 21,5 %.
« Après la mise à l’arrêt des chantiers en mars et avril 2020, les constructions ont repris dès le mois de mai pour atteindre des records durant l’été. Le nombre de piscines construites a ainsi grimpé de +61 % sur juillet, août, septembre par rapport à la saison estivale 2019. Une hausse des constructions qui s’est poursuivie en fin d’année, avec une progression moyenne de 42,5 % au 4e trimestre 2020 vs 4e trimestre 2019. », commente la FPP.
Cette explosion s’explique non seulement par la pandémie mais également par la démocratisation des prix de construction. Si le prix moyen de construction d’une piscine individuelle était de l’ordre de 35 à 40 000 € il y a 10 ans, il se situe aujourd’hui autour de 15 à 18 000 €. Une réduction en partie due à la diminution des surfaces moyennes et à l’essor des « mini piscines urbaines ».

Un secteur qui recrute

Et qui dit hausse de la demande, dit également augmentation des recrutements. Toujours selon une enquête de la FPP, plus de 9 entreprises sur 10 comptent renforcer leurs équipes d’ici la fin de l’année. 68 % souhaitent embaucher de nouveaux collaborateurs en CDI, 34 % compte faire appel à des saisonniers et 22 % ont l’intention de former des jeunes en apprentissage. Aujourd’hui, on estime que le secteur emploie déjà plus de 51 000 collaborateurs en France.
Les professionnels du secteur estiment que cette tendance devrait se poursuivre en 2021. « Le marché a poursuivi sa croissance sur le 1er trimestre 2021 et le 3e confinement va renforcer les envies de piscines à la maison. Les professionnels s’attendent ainsi à de très belles performances du marché sur les deux premiers trimestres 2021, à minima équivalentes à celles du dernier trimestre 2020 », conclut la FPP.