Crystal Device Technology se démarque dans les micros et nanotechnologies

La jeune pousse, basée à Besançon, développe des micros composants électroactifs innovants qui disposent de nombreux débouchés industriels, notamment dans les objets connectés.

  • Etudes
  • Temps de lecture: 1 min

Un peu plus de cinq ans après sa création par Marc Bouvrot-Parrate, docteur en physique et entrepreneur bisontin, Crystal Device Technology a développé une large gamme de solutions innovantes basées sur les micros et nanotechnologies.

La start-up fournit divers secteurs industriels

Avec sa technologie brevetée, l’entreprise conçoit des moteurs et des micromoteurs pour les secteurs de la robotique et des drones, des miroirs déformables pour l’aéronautique ou encore des produits qui récupèrent l’énergie avec les déplacements humains. Dans ce dernier domaine, la jeune pousse - qui vise environ 300 000 euros de chiffre d’affaires - dispose ainsi de perspectives prometteuses.

Crystal Device

De fait, l’entreprise a développé un patch souple qui contient des matériaux piézoélectriques. Avec leurs propriétés physiques, ces derniers produisent de l’énergie lorsque le patch se déforme avec les mouvements humains. Ensuite l’énergie alimente les objets connectés par bluetooth, ce qui les rend autonomes. La première application pratique concerne une chaussure connectée, dans laquelle le patch est fixé sous la semelle. Mais d’autres industries sont particulièrement intéressées, comme l’horlogerie de luxe, l’automobile ou le médical.

En attendant de déployer plus largement son innovation, la start-up envisage de lever des fonds pour poursuivre son développement.