Cybersécurité, comment se protéger ?

  • Actus
  • Bpifrance Le Hub
  • Digital
  • Start-up
  • Tendances
  • 24 juin 2021
  • Temps de lecture: 2 min

Cybersécurité : un écosystème français en pleine ébullition

A l’occasion de Vivatech, Bpifrance Le Hub et Wavestone ont présenté leur radar des startups cybersécurité. Celui-ci révèle qu’avec 150 startups et 100 millions d’euros levés, l’écosystème français de la cybersécurité se porte bien.

cyber

Les cybermenaces n’ont jamais été aussi fortes. D’après l’Agence Nationale de Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI), les cyberattaques ont quadruplé en 2020. Dans un contexte où la menace est internationale, le dynamisme de l’écosystème des startups françaises de cybersécurité est à préserver afin d’asseoir la souveraineté de la France dans ce domaine.

Un écosystème dynamique

Selon ce radar, avec 150 startups spécialisées en cybersécurité décomptées en 2021 (contre 152 en 2020) et 19 startups créées depuis janvier 2020, l’écosystème démontre sa stabilité et son dynamisme. Un point de vue confirmé par un montant des levées de fonds qui reste stable à 100 millions d’euros, avec des tickets qui oscillent entre 3 et 30 millions d’euros.

Un autre chiffre révèle la vitalité du secteur. Cette année, plusieurs startups ont franchi le cap des 35 employés et dépassent le périmètre du radar « Nous en dénombrons 10, sur des thématiques variées et innovantes. Ces structures pourraient rejoindre le Next120 et se transformer en licornes », annonce Gérôme Billois, partner cybersécurité et confiance numérique chez Wavestone dans un communiqué.

Un marché porté par la crise de la Covid-19

La crise n’a pas épargné les startups françaises. Mais si 15 % des entreprises interrogées ont noté un impact négatif fort sur leur activité, 21% déclarent que la crise leur a procuré des opportunités. En effet, entre la montée en puissance du télétravail, des outils numériques et de la succession des attaques, le marché est beaucoup plus sensibilisé aux problématiques de cybersécurité. La demande client s’est particulièrement affirmée sur des sujets comme l’anticipation de la menace, les solutions d’authentification et la réponse à incident en particulier face aux ransomwares.
 
Le radar révèle également que les startups ont profité de la période pour grandir. Il note une augmentation de 26 % des équipes de taille moyenne (>20 salariés) depuis l’année dernière.

Accompagner la structuration du secteur

Au-delà de l’ébullition de l’écosystème, les auteurs tirent plusieurs enseignements de ce radar. Selon Bpifrance Le Hub et Wavestone, les startups de la cybersécurité doivent prendre plus de risques. Aujourd’hui, elles ont tendance à réinventer des solutions de sécurité existantes sans apporter d’innovation majeure (62 % vs 38 %). Par conséquent, elles éprouvent des difficultés à se démarquer et à croître rapidement. Un rapprochement avec les écosystèmes de recherche permettrait de pallier ces problèmes.
De plus, récemment, l’investissement national s’est solidement structuré pour accompagner les startups au cours de leurs premières années de vie. Le marché devrait donc s’organiser et se dimensionner rapidement pour les accompagner sur les levées de fonds atteignant plusieurs dizaines de millions d’euros.

« Sujet réservé exclusivement aux experts il y a plusieurs années, la cybersécurité est désormais une problématique transverse, à la fois métier, tech et stratégique dans les entreprises. Dans l’écosystème des startups, cette prise de maturité se constate notamment au travers de l’augmentation de la taille de leurs équipes et par la hausse du nombre de scale-up en cybersécurité. Nous sommes fiers d’accompagner certaines de ces pépites au travers de Bpifrance Le Hub, et ce quel que soit leur stade de développement. Ce mapping nous permet de suivre ces acteurs et de continuer à soutenir leur croissance », conclut Jonathan Lascar, directeur de Bpifrance Le Hub.