Dammann Frères, histoire d’une transmission réussie

L’entreprise Dammann Frères est créée en 1825. Sous le signe de la continuité, son savoir-faire se transmet de génération en génération et de famille en famille. 

 

  • Actus
  • French Touch
  • Articles
  • 21 septembre 2021
  • Temps de lecture: 2 min
thé

Vanille, curcuma, gingembre, bergamote et cannelle, tant d’invitations aux voyages se proposeront à votre nez une fois la porte du 15 Place des Vosges à Paris franchie. Adresse de la boutique historique de l’enseigne, on peut y admirer de grandes boites en bois remplies de thés et tisanes en vrac. Derrière ces notes séduisantes se trouvent trois siècles d’entrepreneuriat français.  

Des Dammann à Jean Jumeau-Lafond, les premières innovations  

La maison Dammann est fondée au début du XIX siècle à la suite du rachat d’une société d’import de produits exotiques : vanille, cacao et thés. « Longtemps, les frères fondateurs ont conservé la vente de produits crus. Les innovations de créations de thé ont eu lieu avec l’arrivée de Jean Jumeau-Lafond dans les années 50. », nous confie Erika Le Noan, présidente de l’entreprise. L’arrivée de la famille Jumeau-Lafond à la tête de la maison rachetée à ses fondateurs, marque les débuts de l’innovation dans la création des thés.  

Inspiré par sa première épouse russe qui déguste, selon la tradition de son pays natal, son thé noir avec une tranche d’orange, Jean Jumeau Lafond cherche des moyens d’aromatiser le thé par symbiose. C’est ainsi que lui vient l’idée de parfumer le thé noir de notes d’agrumes grâce aux huiles essentielles. Cette première signe la naissance des thés aromatisés chez Dammann, qui sont à différencier des thés crus, importés tels que la nature les offre sans intervention. Pour l’entreprise, cela marque un changement de son positionnement de vendeur à créateur. Situé à Dreux en Eure-et-Loir, les ateliers de l’entreprise gèrent aujourd’hui la création du thé, de la feuille à la tasse de ses amateurs. Les collections sont conçues par une aromaticienne spécialiste de parfums agro-alimentaires.  

De la famille Jumeau-Lafond à Illy, une transmission sous le signe de la continuité  

En 2007, l’entreprise quitte les mains des Jumeau Lafond et est rachetée par la famille Illy.  Associée au café, cette dernière, souhaitait diversifier ses produits. Cette nouvelle transmission se passe dans l’entente. « Les deux familles ont des liens très forts et sont toujours en contact, ce qui a permis une transmission fluide. » Pour les Illy, l’enjeu était de conserver le savoir-faire et l’expérience de l’ex-famille propriétaire de la maison. « Notre directrice générale, un de nos acheteurs experts en thé et notre directrice artistique sont de la famille Lafond. De mon côté, je reste toujours en contact avec la famille Dammann. » explique Erika Le Noan. Un fil rouge lie les trois familles : l’amour pour le thé et de l’expérience autour.  

Aujourd’hui, l’entreprise est présente au Japon, aux Etats-Unis, en Europe, en Chine et au Moyen-Orient. « Nous voulons renforcer notre présence dans ces zones et accompagner les consommateurs à chaque moment de leur journée. », déclare la présidente de l’enseigne.  

Fidèle à son esprit d’innovation, chaque année la marque collabore avec une maison de renom pour cocréer un coffret exclusif. Récemment on a pu découvrir une collaboration avec la maison Drucker, fabricant de mobilier de terrasses parisiennes, ou encore avec Isidore Leroy, fabricant français de papier peint. “ Pour cet hiver nous préparons la sortie d’un nouveau coffret qui est le fruit d’une collaboration avec Guillaume Sanchez, un grand chef étoilé.” complète la présidente.