Les Accélérateurs Bpifrance

  • Accompagnement
  • PME
  • Booster ma croissance
  • 13 décembre 2018
  • Temps de lecture: 2 min

De l'énergie à revendre avec l'Accélérateur PME

Que l'entrée dans l'accélérateur soit tombée au bon moment pour Stéphane Tartière ou à une période difficile pour Agnès Jullian, les deux accélérés en ont retiré de nombreux bénéfices. Confiance accrue, augmentation du chiffre d’affaires… Retour sur leur expérience.

Agnès Jullian l'avoue : en 2015, la proposition d’intégrer Technilum à l’Accélérateur PME « n’est pas tombée à la période la plus propice ». C’est après avoir détecté un réel potentiel de développement chez cette entreprise familiale fondée en 1971 et spécialisée dans la conception de mobilier urbain d’éclairage, qu’un chargé d’affaires la contacte. Déjà engagée sur une autre formation, elle hésite, d’autant que Technilum enregistre alors un léger ralentissement de son activité. « C’était une période où nous avions cruellement besoin d’opérationnel, la réflexion stratégique ayant déjà été menée ». Mais, convaincue par la pertinence du programme, elle s’engage. « C'est toujours le moment d'accélérer ! », affirme-t-elle. Aujourd'hui sortie de la deuxième promotion, Agnès Jullian ne regrette rien. D'autant qu'elle a fait participer ses collaborateurs au cycle de formation. « Nous avons eu des réunions enrichissantes, tout comme le sont les échanges avec les autres entreprises, puisqu'elles partagent souvent les mêmes problématiques ». Et c'est le diagnostic 360° qui a sans doute été le plus fructueux : « cela nous a permis de poser un regard différent sur notre stratégie et de prendre du recul », explique-t-elle.

Pour Stéphane Tartière, lui aussi sorti de la deuxième promotion, les choses ont été quelque peu différentes. Du moins au début. Le PDG de Tartière & fils, une entreprise spécialisée dans le bois d’emballage venait de reprendre la société familiale, lorsqu’en 2015 un chargé d'affaires lui propose de rejoindre l'accélérateur. « J'étais préparé à reprendre, mais j'ai un parcours technique. L'accélérateur m'offrait l'occasion de peaufiner la stratégie et le management ». Pas question pour lui de rater cette « aubaine ». Il fonce.

Un véritable booster d’énergie

« Les formations sont importantes pour l'ouverture d'esprit de tous, d’autant que l’approche 'accélérateur' de Bpifrance est un booster d'énergie », poursuit de son côté Agnès Jullian. Cette motivation communicative, elle l'a particulièrement ressentie dans les équipes qui ont suivi leur promotion. Pour elle, Nicolas Dufourcq, le directeur général de Bpifrance, « est un véritable catalyseur d'énergie, de même que ses équipes. Nous nous sommes vraiment sentis accompagnés. Nous avons également apprécié l’engagement de Bpifrance et sa volonté de faire briller la France ». Des rencontres avec des professionnels en somme « hyper motivés » et « hyper motivants ».

Une nouvelle trajectoire