France - Algérie : coopération renforcée

Bpifrance et le FGAR algérien (Fonds de Garantie des Crédits à la Petite et Moyenne PME) signent un protocole d’accord

  • Actus
  • Temps de lecture: 1 min

Un des objectifs de Bpifrance est de faciliter l’accès des PME aux crédits bancaires.

Bpifrance dont la force tient en particulier dans sa capacité d’entraînement de l’initiative privée, s’est organisée pour proposer depuis quelques années des prestations facturées de conseils et d’assistance technique à des Institutions étrangères de garantie des prêts bancaires, à des banques de développement, à des agences d’innovation, aux acteurs publics du capital investissement. 

La réunion du Comité Intergouvernemental de Haut Niveau (CIHN), le 4 décembre 2014 à Paris, a donné une impulsion supplémentaire à la coopération entre la France et l’Algérie.

C’est dans ce contexte qu'a été signé le Protocole d’accord entre le FGAR algérien (Fonds de Garantie des Crédits à la Petite et Moyenne PME) et Bpifrance devant donner lieu à la signature prochaine d’un contrat d’assistance technique centré :

  • sur la construction d’un outil de cotation de risque PME
  • sur l’adaptation de l’offre produit

Par la mise en œuvre de cet accord, le FGAR va accentuer son rôle d’accompagnateur auprès des PME de droit algérien en les assistant dans le montage de projets viables qui leur facilitera l’accès aux financements bancaires et ce, par l’octroi de garanties. 

La signature du protocole d'accord

de gauche à droite : Abdessalam Bouchouareb, ministre algérien de l’Industrie et des Mines, Vincent di Betta, responsable de l’activité Expertise à l’Internationale (Direction de l'International et de l'Université) représentant Bpifrance, Abdelghani Mebarek représentant le FGAR, et Emmanuel Macron, ministre de l’économie.