Franche-Comté : une région de tradition industrielle

Les rencontres poursuivent leur tour de France demain à Besançon. Focus sur la région Franche-Comté.

  • Bang
  • En région
  • Articles
  • 03 septembre 2014
  • Temps de lecture: 1 min

 

L’industrie concentre les emplois

En Franche-Comté, plus d'un actif sur quatre travaille dans l'industrie ! L’industrie automobile et ferroviaire tout d’abord, avec notamment l’usine PSA Peugeot-Citroën à Sochaux, l’un des plus grands sites industriels d'Europe ou encore les usines Alstom, à Belfort, spécialisées dans la production de TGV. Mais aussi des industries traditionnelles : certaines sont liées à la filière bois, comme la fabrication de meubles ou de jeux-jouets et d'autres aux industries de précision anciennes dans la région, comme la lunetterie ou l'horlogerie.

Une spécialisation dans les microtechniques

La région compte un pôle de compétitivité régional, celui des Microtechniques : ces savoir-faire en précision et en miniaturisation sont applicables aujourd'hui aux horodateurs, aux calculateurs embarqués à bord des satellites et des avions ou encore aux connecteurs des automobiles... Une spécialité qui fait l’objet d’une École nationale supérieure de mécanique et des microtechniques, à Besançon. La région participe également à trois pôles de compétitivité transrégionaux : le pôle Véhicule du Futur avec la Région Alsace, le pôle Vitagora (agroalimentaire) avec la Région Bourgogne, le pôle Plastipolis (synergie plastique) en collaboration avec la Région Rhône-Alpes.

Un tourisme tourné vers la nature

Enfin, malgré son éloignement du littoral méditerranéen et atlantique, la région dispose d’atouts pour attirer les touristes grâce au massif du Jura qui permet l’hiver la pratique du ski de fond et l’été la randonnée et le VTT. Elle propose également du tourisme fluvial dans la vallée du Doubs, de la Loue et de la Saône. De quoi occuper les amateurs de tourisme vert !