Golden Bees, la première solution de recrutement programmatique en Europe

Paroles d’Explorateurs, ce sont les témoignages inspirants de ces dirigeants qui ont osé l’international. Pour ce septième épisode, nous avons rencontré Fariha Shah, fondatrice de Golden Bees, première solution de recrutement programmatique en Europe.

  • Actus
  • French Tech
  • International
  • Les Excellence
  • Île-de-France
  • 17 juin 2021
  • Temps de lecture: 2 min
Paroles d'explorateurs

Créée en 2015, Golden Bees s’est développé très rapidement en France et en Europe. L’entreprise se démarque notamment comme une spécialiste du recrutement programmatique, une technologie automatisée qui cible les bonnes offres d’emploi avec les bons candidats. Véritable gain de temps, elle compte aujourd’hui plus de 300 clients, parmi lesquels des groupes comme la SNCF, Bouygues ou même l’Armée de terre.

Une réussite à l'international en pleine pandémie

Dans son développement, Golden Bees ne s’est pas limitée aux frontières françaises. Dans un récent live Instagram organisé par Bpifrance, Fariha Shah explique que s’internationaliser a été une évidence dès le départ. Dans cette même vidéo, la co-fondatrice célèbre la récente victoire de son entreprise au Royaume-Uni, où elle s’est installée en pleine pandémie : « On a recruté une pépite, et cette personne a commencé à développer notre activité sur le marché anglais. Aujourd’hui, après 6 mois, ils sont 3 et c’est quasiment cinq cent mille euros de chiffre d’affaires ».

Lauréate de la promotion 2017-2018 du Pass French Tech, réunissant aux startups les plus prometteuses, Golden Bees s’est d’abord lancée au Benelux, notamment grâce à un bagage fourni par Bpifrance. « Le Pass French Tech nous a permis de décrocher une Assurance Prospection de Bpifrance d’un montant de 250 000 euros pour nous développer au Benelux, en participant à des salons importants dans la région, en recrutant un collaborateur en Belgique et en rencontrant le bureau qui représente nos intérêts en Hollande… Toutes choses mobilisent des ressources financières importantes, que nous rembourserons lorsque nous commencerons à faire des bénéfices. », explique Fariha Shah dans une interview publiée dans le Parisien.
 
Une conclusion pour s’encourager à l’export ? « Il faut avoir confiance en soi, en ses forces, et ces forces on les avait pour conquérir ces marchés. »

Découvrez l’intégralité de notre Paroles d’Exploratrice avec Fariha Shah de Golden Bees :