Jean-Charles Faugère et Ludovic Perret : deux ambassadeurs de la génération Deeptech

Après des années passées dans le monde de la recherche, Jean-Charles Faugère et Ludovic Perret décident de se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat. En 2019, ils créent la start-up Cryptonext Security pour faire face à la menace quantique.

  • Deeptech
  • Nationale
  • 18 septembre 2019
  • Temps de lecture: 1 min

Ensemble, ils participent au renouvellement des standards de la cryptographie. Le premier, Jean-Charles Faugère est directeur de recherche à Inria, le second, Ludovic Perret est enseignant-chercheur à  Sorbonne Université. Les deux hommes multiplient les publications dans leurs domaines de recherche : le calcul quantique et la cryptographie. Leurs chemins se croisent à de multiples reprises. Depuis 2007, ils travaillent avec l’équipe de recherche PolSys.

Et en 2018, ils obtiennent ensemble le 1er prix Atos - Joseph Fourier dans le domaine des technologies quantiques qui vise à récompenser une équipe ou une personne pour ses travaux de recherches innovants en matière de technologie numérique. 

 Et si leurs travaux de recherche sont longtemps restés des sujets académiques, la montée en puissance de l’ordinateur quantique a fini par créer de nouveaux besoins. « Nous avons été contactés par l’Armée de terre pour faire des tests sur le terrain et pour mettre en application, de façon très concrète, le résultat de nos travaux », explique Jean-Charles Faugère. 

 Avant de poursuivre : « Depuis quelques années, il y a une vraie prise de conscience de la part des gouvernements. Des appels ont été lancés, notamment aux Etats-Unis pour renouveler les standards de la cryptographie. Après des années de travail sur ce sujet, on s’est dit que c’était dommage de rester au niveau académique. C’était le bon moment pour se lancer ».  

Cryptonext Security :  futur champion de la cybersécurité 

Leur innovation : un logiciel qui combine  les standards  de cryptographie actuels  avec une sélection des futures normes de cryptographie résistantes à l’ordinateur quantique.