La Basse-Normandie : entre innovation et douceur de vivre

A proximité des deux plus grandes agglomérations européennes, Paris et Londres, cette région du Nord-Ouest est reconnue pour la qualité de son agriculture et ses filières économiques performantes.

  • 22 septembre 2014
  • Temps de lecture: 2 min

12 spécialités gastronomiques en AOC

Produits laitiers, cidres… La Basse-Normandie réunit pas moins de douze AOC, sans compter de nombreux « Labels Rouges » et autres Certificats de conformité produit. Il faut dire que l’agriculture y est fortement implantée. 73 % du territoire y est consacré, et sa part d'emploi agricole est la plus forte de France (7 %). Pas étonnant dès lors qu’elle décroche la première place pour la production de beurre, de fromages frais et de fromages à pâte molle, la production de pommes à cidre et de produits cidricoles, la production de poireaux et navets, et la production de lin textile. Et qu’elle attire traditionnellement de nombreuses entreprises du secteur : Coopérative Isigny-Sainte-Mère, Lactalis, Danone, Charal… Plus de 180 entreprises sont réunies autour de Valorial, un pôle de compétitivité de l’agroalimentaire qui tisse un réseau dans tout le Grand Ouest.

La région du cheval par excellence

La région est également première en nombre de chevaux, avec 12 % du cheptel national. Ce qui entraîne une forte activité de la filière équine : le Pôle International du Cheval à Deauville est un pôle de compétitivité dont le rayonnement dépasse largement la Normandie ! L'Hippodrome de Clairefontaine à Deauville-La Touques, qui organise des centaines de courses hippiques pendant la saison, vient de fêter ses 150 ans d'existence. La région compte aussi de nombreux haras et plusieurs centres de recherches vétérinaires.

La dynamique de l'industrie et des services

Trois autres pôles de compétitivité sont aussi présents en Basse-Normandie :

  • Moveo est un pôle consacré à l’automobile et aux transports collectifs. Il rassemble des chercheurs de l'Université de Rouen, des écoles d'ingénieurs caennaise et rouennaise, mais aussi de grandes entreprises et ses sous-traitants (Renault Trucks, Citroën, Valeo, la Snecma…).
  • TES promeut l'excellence normande dans le domaine des transactions électroniques sécurisées.
  • Nov@log est le pôle de la logistique et de la supply chain, notamment en liaison avec l'axe Seine et le transport maritime.

Ces trois pôles, ainsi que le Pôle du Cheval, ont appelé ensemble leurs entreprises à présenter leur candidature au label « Entreprises innovantes des Pôles ». Pour la huitième année consécutive, les entreprises normandes vont concourir pour ce label qui donne accès à des accompagnements et facilite l'accès à certains financements.

Des activités maritimes fortes

Enfin, avec sa façade maritime de 471 km, la Basse-Normandie compte de nombreuses activités portuaires : le transit de passagers et de marchandises, notamment sur l'ensemble de l'Europe du Nord, et la pèche… La conchyliculture, l'élevage des coquillages, et surtout le tourisme y sont aussi très prospères : plus de 45 000 emplois salariés sont liés aux visiteurs français et étrangers, grâce à la présence du Mont-Saint-Michel, Deauville et des plages du Débarquement.

Revivez les Rencontres Bpifrance à Caen le 22 septembre 2014.