L'appli Mobility Work ou le "Facebook" des machines

Imaginée par un jeune Breton établi depuis dans l'Ariège, l'application met en réseau les équipes de maintenance d'entreprises. Les spécialistes peuvent échanger leurs connaissances, leurs expertises et même des pièces de rechange. Avec une augmentation de la productivité à la clé.

  • Actus
  • Temps de lecture: 1 min

En quelques mois, Mobility Work, l'appli de mise en réseau de la maintenance d'une entreprise, est devenue une star de l’industrie sidérurgique et métallurgique. Conçu par un jeune ingénieur Breton, Marc-Antoine Talva, qui s'est installé en Occitanie, le système, que son inventeur compare à un « Facebook », puisqu'il met en relation des professionnels de la maintenance, pour qu'ils échangent connaissances, conseils et même pièces détachées, améliore grandement l'efficacité des opérations.

Déjà disponible dans près de 100 pays

Le jeune patron de la start-up du même nom, Mobility Work, a eu l'idée alors qu'il travaillait dans une fonderie de Loire-Atlantique, à installer des logiciels de maintenance, qu'il a vite jugés peu efficaces et coûteux. Il imagine donc une plateforme, obtient le soutien de son patron - et premier investisseur - et écrit les premières lignes de code en 2015. Une usine du groupe pour lequel il travaille teste l'appli. Et l’entreprise l'étend vite à toutes ses entités. De quoi former un début de réseau.
Aujourd'hui, le réseau a largement pris forme, puisque l'appli Mobility Work est disponible dans près de 100 pays. Plus de 500 000 machines ont leur profil, leur photo, leurs caractéristiques et leur plan de maintenance répertoriés.

Entre temps, la startup a participé au CES de Las Vegas, levé un million d'euros pour son développement et ouvert des bureaux en Chine, au Vietnam, à Jakarta et à Paris. Bref, un succès fulgurant - à l'image de celui de Facebook?

Photos : ©Mobility Mork