Le soleil ne se couche plus sur les affaires d’Exosun

La société girondine, spécialisée dans les solutions d’optimisation de la production d’énergie solaire, connaît une progression fulgurante et un rayonnement mondial qui se renforce mois après mois.

  • Actus
  • Temps de lecture: 2 min

Frédéric Conchy, fondateur d’Exosun (© Agence Appa)

En 2007, c'est en pionnier français que la société girondine Exosun, fondée par Frédéric Conchy et basée à Martillac, près de Bordeaux, a débarqué sur le marché des centrales photovoltaïques. Sa technologie brevetée repose sur les « trackers », des structures motorisées qui orientent les panneaux photovoltaïques en fonction de la courbe du soleil dans le ciel, ce qui augmente considérablement leur production d’énergie.

Innovation

Cette innovation a permis à Exosun d’encaisser les soubresauts économico-financiers d’une filière dépendante de la fluctuation des tarifs de rachat de l'électricité. En 2012, alors que la « bulle » du photovoltaïque éclatait, une levée de fonds de 12 millions d'euros permettait à l’entreprise d’attendre son heure… qui arrive lorsque l'Etat décide de réglementer le marché des grandes centrales photovoltaïques au sol au travers d'un mécanisme d'appel d'offres.

Accompagner les grands acteurs américains

Dès lors, la société girondine, membre de la communauté Bpifrance Excellence enchaîne les contrats. En France, bien sûr, mais aussi à l’étranger où, en tant qu’apporteuse de solutions d’optimisation, elle accompagne les grands acteurs de l’énergie. C’est par exemple le cas en Californie, où 12 mois tout juste après avoir ouvert une filiale à San Francisco, Exosun a décroché un marché à 10 millions de dollars. Exosun, qui compte 90 salariés dont 78 en France, a vu, entre 2013 et 2014 son chiffre d'affaires s'envoler de 800 000 euros à 20 millions d'euros, avec un résultat net de 1,4 milllion d'euros. En 2015, elle table sur un CA de 40 millions d'euros… avec l’aide de sa toute nouvelle filiale sud-africaine, basée au Cap, et qui rayonne commercialement sur toute la pointe sud de l’Afrique.