Les accélérateurs fleurissent partout en France

Une fois lancées, les petites sociétés ont parfois besoin d'aide et de conseils pour doper leur croissance. Les accélérateurs sont faits pour cela.

  • Actus
  • Temps de lecture: 1 min
accélérateur

BoostInLyon, Brest Startups, Banquiz, à Bordeaux, ou encore le BizLab à Toulouse, sans oublier L'Accélérateur à Paris : les accélérateurs fleurissent à travers toute la France. Le concept, venu de la Silicon Valley, s'est en effet largement implanté en France ces dernières années.

Aider les start-up à grandir

Alors qu'un incubateur sert par définition à jouer les couveuses pour les entrepreneurs qui cherchent à lancer leur affaire, l'accélérateur prend le relais une fois la société fondée. Il s'agit désormais de l'aider à grandir.

Et pour favoriser le développement des accélérateurs privés en France, l’initiative French Tech a été dotée, depuis 1er janvier 2015, d’une capacité d’investissement de 200 millions d'euros.

Si tous les domaines sont concernés, certaines initiatives, publiques comme privées (entreprises ou écoles de commerce), se concentrent parfois sur un secteur en particulier. C'est ainsi le cas du BizLab à Toulouse, un accélérateur lancé par Airbus, dans le but de booster les start-up de l'aéronautique. De même, nombreux sont les accélérateurs dédiés à la technologie.

Mentoring, formation et partage de technologie

Car une idée, aussi bonne soit-elle, doit parfois être affinée. Un business plan, amélioré, pour convaincre les investisseurs. Une stratégie doit être définie pour conquérir des marchés étrangers. Les aides offertes par les accélérateurs sont de tous ordres : elles vont du mentoring à la formation en passant par l'aide au recrutement, sans oublier le partage de technologies ou encore l'aide à la commercialisation.