Les ETI se mettent en ordre de marche pour la croissance

Les Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI) s'adaptent aux contraintes de changement et d'expansion en renouvelant leurs équipes dirigeantes.

  • Expertises
  • Temps de lecture: 2 min
ETI : diversification des équipes dirigeantes

Renforcer les équipes de management pour conquérir de nouveaux marchés : c'est la stratégie des Entreprises de Taille Intermédiaire, telle qu'elle apparaît dans le nouveau baromètre d'Eurosearch et Associés, un cabinet spécialisé dans le conseil en ressources humaines et de management. Selon ce baromètre, rendu public il y a peu, 56 % de toutes les ETI et 64 % de celles qui affichent un chiffre d'affaires de plus de 100 millions d'euros ont renforcé leurs équipes de direction au cours des six derniers mois. Une tendance qui devrait se poursuivre, si l'on en juge par les intentions affichées.

Des jeunes, des femmes et des profils internationaux

Renforcer signifie également diversifier les équipes dirigeantes. De fait, sur les deux dernières années, 62 % des ETI ont choisi des profils plus variés pour leurs comités de direction. Fini les hommes de 50 ans qui se cooptent entre eux ! Des candidats plus jeunes (46 %), des femmes aussi (29 %), ont été sélectionnés, de même que des professionnels venant de secteurs d'activités différents (29 %), d'origine diverses (25 %) ou ayant une expérience plus internationale (24 %).

Une nouvelle fonction : Chief Transformation Officer

Autre enseignement du baromètre, les qualités recherchées pour ces dirigeants : la prise de décision (49 %) vient en premier, puis, la capacité́ à s’adapter rapidement (41 %) et enfin, l’anticipation (40 %) - avant le leadership (34 %), le sens du collectif (28 %) et l’intuition (7 %)... Face aux nécessaires évolutions, une nouvelle fonction apparaît même, celle de Chief Transformation Officer, qui connaît, selon Marc Pagezy, le PDG d’Eurosearch & Associés, « un véritable essor ». Jusqu’à présent réservée aux grandes entreprises, cette nouvelle fonction illustre la volonté - et la nécessité - pour les ETI de s’adapter. Ainsi, le Chief Transformation Officer (CTO) est chargé de définir une stratégie claire en vue de l’adaptation de la société à un nouveau contexte économique et commercial, en apportant les changements nécessaires aussi bien en termes de management que de communication interne. En outre, le CTO mesure, avec différents outils et critères, les transformations réalisées, au même titre que les performances financières sont examinées.