Le Smart Building

  • Bang
  • 28 octobre 2016
  • Temps de lecture: 1 min

À Lille, des fondations pour bâtir l’avenir des constructions intelligentes

Professionnels du bâtiment, énergéticiens, intégrateurs et startuppers : le Smart Building Day a réuni tous les acteurs de la nouvelle filière le 19 octobre dernier.

Un bâtiment centenaire pour accueillir le Smart Building Day et discuter des dernières tendances numériques ? Oui, si c'est celui d'EuraTechnologies, à Lille, une ancienne friche de l’industrie textile, devenue l’un des plus grands pôles d’accompagnement de l’entrepreneuriat numérique en Europe ! Dès l'ouverture de la conférence, Pierre Tardy, chargé de développement au sein du cluster Habitat & Bâtiment Intelligents d’INOTEP (le Pôle d'excellence BTP de la Région Nord-Pas-de-Calais), a donné le ton. Il s'agit aussi de parler affaires lors de cette conférence. « Nous espérons vous donner envie de développer vos projets et vous aider à trouver des partenaires », a-t-il déclaré.

Vente d'un service intelligent

smart city

Promoteurs, intégrateurs, énergéticiens, fondateurs de start-up et futurs acteurs de la filière : tous les profils étaient représentés dans la centaine de participants. Sur scène, deux évidences ont vite émergé. D'une part, à l'avenir, « de la vente de produits, la monétisation évoluera vers la vente d’un service intelligent. » Et de l'autre, « un bâtiment ne sera plus un centre de coût mais un centre de profit », comme l'a affirmé Emmanuel François, le président de l’association française de promotion du bâtiment intelligent, la Smart Building Alliance.