MyCoachFoot sur le terrain international

Son logiciel d'aide à la gestion des matchs et des effectifs des clubs de football professionnels et amateurs envahit le terrain international - en se déployant désormais dans 78 pays.

  • Etudes
  • Temps de lecture: 2 min

2015 est sans nul doute l'année de MyCoachFoot, dont l'application est destinée aux entraîneurs de football. En un simple clic, son logiciel permet de gérer les effectifs, les données personnelles des joueurs, les convocations, les matchs, les statistiques individuelles et collectives, la préparation des entraînements et le calendrier de la saison. En outre, un système d’archivage offre aux entraîneurs comme aux clubs de football la possibilité de conserver les informations saison après saison, de voir évoluer les équipes et les joueurs qui les composent.

Considérée par Early Metrics, l'agence de notation des startups, comme l'une des trois pépites hexagonales les plus prometteuses en matière numérique, MyCoachFoot a été sélectionnée en avril dernier par Allianz afin d'intégrer l'accélérateur spécial big data et objets connectés que l'assureur a installé au sein du stade de Nice. Deux bonnes nouvelles qui semblent confirmer l'angle de développement fixé par Philippe Garcia et Cédric Messina, respectivement président et directeur général de l'entreprise. Car MyCoachFoot a décidé de se lancer à l'international et ce, à grande échelle, puisque le logiciel que la société a conçu est désormais déployé dans 78 pays et disponible dans 31 langues.

Objectif : 100 00 entraîneurs

Si la start-up née en 2012 voit grand, elle appuie sa croissance sur des partenariats solides. Ainsi, en octobre dernier elle a signé à New-York un partenariat commercial pour le déploiement de sa solution en Amérique du Nord. Dans la foulée, l'association italienne des entraîneurs de football professionnels et amateurs, de même que l'Union suisse des entraîneurs de football annonçaient faire confiance à MyCoachFoot. L'objectif de la petite entreprise niçoise est clair : assister 100 000 entraîneurs à l'horizon 2020.