Innovation managériale

  • Portraits
  • 13 juillet 2017
  • Temps de lecture: 1 min

Nouveaux modes de gouvernance : l'exemple de Mobil Wood (holacratie)

Parce que l’envie de manager autrement sa société est dans l’air du temps, nous avons décidé de suivre 2 PME qui ont osé bouleverser les systèmes hiérarchiques traditionnels. Aujourd’hui, focus sur Mobil Wood et son mode de fonctionnement holacratique.

Cela s’est passé le 7 avril 2016. Les ex-dirigeants de Mobil Wood, PME spécialisée dans le mobilier en bois pour magasins, abdiquaient solennellement leur pouvoir en signant la constitution de l’holacratie. Derrière ce nom un brin énigmatique (« holos », en grec ancien, pour « tout » et « kratos », pouvoir) se cache une technique managériale tendance, inventée par l’entrepreneur Brian Robertson, et dont le cas le plus emblématique est Zappos, vendeur en ligne américain de chaussures. Un système de gouvernance où tous, anciens managers comme collaborateurs, se soumettent aux mêmes règles du jeu, au service de la raison d’être de l’organisation. En clair, plus de chefs ni de postes, mais des « rôles », qui recouvrent les « autorités » de chaque associé, intégrés dans des « cercles » : une structure qui se veut proche d’un organisme vivant et qui vise l’autonomie, tout comme des processus clairs.