Pharnext, l’innovation contre les maladies incurables

Se servir de médicaments existants pour créer des médicaments innovants, sûrs et efficaces, plus rapidement, tel est l’objectif de Pharnext, une entreprise accompagnée par Bpifrance depuis sa création en 2007 et qui a réussi son entrée en bourse le 13 juillet dernier.

  • Portraits
  • Temps de lecture: 2 min
Pharnext

Répondre aux grands enjeux de l’industrie pharmaceutique

Pharnext développe une approche thérapeutique unique qui combine à faible dose des médicaments déjà existants, repositionnés dans de nouvelles indications : la pléothérapie.
 
Les pléomédicaments, nouvelle génération de candidats médicaments actuellement en cours de développement, visent simultanément plusieurs cibles de la maladie pour obtenir une meilleure réponse thérapeutique chez plus de patients, avec un excellent profil d’innocuité.

La pléothérapie peut potentiellement s’appliquer à toutes les maladies, y compris les plus complexes. Pharnext sélectionne celles dont les besoins médicaux sont importants et non couverts par les traitements actuels. Jusqu’à présent, la société s’est concentrée sur les affections neurodégénératives.

Les deux principaux pléomédicaments de Pharnext sont :

  • PXT3003 pour le traitement de la maladie orpheline de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (essai clinique de Phase 3 en cours)
  • PXT864 pour la maladie d’Alzheimer (essai clinique de Phase 2a terminée) développé dans le cadre du projet Dippal, mais également dans d’autres pathologies neurologiques telles que la maladie de Parkinson et la sclérose latérale amyotrophique.

Lutte contre la maladie d’Alzheimer : focus sur projet Dippal

La maladie d’Alzheimer affecte environ 30 millions de personnes dans le monde. Les traitements actuels atténuent certains symptômes mais leur action reste modérée, temporaire et associée à des effets secondaires fréquents. Il n’existe pas de diagnostic de certitude de la maladie d’Alzheimer. Pour faire face à ces problématiques, Pharnext porte depuis 2010 le projet Dippal. Cet ambitieux programme de R&D, financé par Bpifrance à hauteur de 10,4 millions d’euros, vise à améliorer la prise en charge médicale précoce de la maladie d’Alzheimer par le développement d’un candidat médicament et de marqueurs de diagnostic.

A l’issue du programme, Pharnext a conduit avec succès trois essais cliniques chez l’homme. Deux essais de Phase 1 ont permis de montrer que le produit développé s’avérait sûr et bien toléré chez les sujets jeunes et âgés. Avec ce même produit, Pharnext vient d’achever une étude de Phase 2a dont les premiers résultats montrent une amélioration significative des fonctions cognitives des patients durant leur traitement.

En parallèle, la plateforme technologique de Pharnext a permis d’identifier des combinaisons de biomarqueurs pouvant améliorer le diagnostic. Ils sont mesurables dans le sang et retrouvés en quantités anormales chez les patients. Des résultats encourageants sont approfondis et feront l’objet de publications scientifiques.