Plan Touch : 3 questions pour comprendre les ambitions de Bpifrance pour les industries culturelles et créatives

Lancé en 2020, le Plan Touch fête ses deux ans. Aujourd’hui, on dresse un bilan de cette action en trois questions.
 

  • 11 mars 2022
  • Temps de lecture: 2-3 min
Nicolas Dufourcq lors de VWaft
Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance sur la scène de We are French Touch, 1er évènement dédié au rayonnement des ICC en France

Un plan stratégique pour amplifier l’action de Bpifrance auprès des industries culturelles et créatives (ICC). Telle est la mission du plan Touch opéré par la banque des entrepreneurs. Mais en quoi consiste ce plan ? A qui s’adresse-t-il ? Et quel bilan peut-on en tirer deux ans après son lancement ? Réponses.

Plan Touch, de quoi parle-t-on ? 

Aujourd’hui, les ICC représentent 5 % du PIB français et participent activement au rayonnement international de l’Hexagone. Pour conserver l’avantage compétitif de la France dans les secteurs stratégiques que sont le cinéma, la musique, les jeux vidéo, la mode, etc., Bpifrance a lancé un Plan Touch dès 2020. « Il s’agit d’un plan stratégique, systémique, et appuyé sur un continuum sans coutures de financement, d’investissement et d’accompagnement », explique Nicolas Parpex, directeur du pôle Industries Culturelles et Créatives & pilote du Plan Touch de Bpifrance. Au service des entreprises de La French Touch*, il vise à les aider à faire face aux grands enjeux du moment : transformation digitale, transition écologique, changement d’échelle, féminisation, internationalisation, ... 

Quels montants ont été mobilisés au service de la Touch ? 

« Depuis maintenant deux ans, plus de deux milliards et demi d’euros ont été mobilisés au service des ICC », affirme Emilie Beckmann, co-pilote du Plan Touch chez Bpifrance. Après avoir déployé près de 1,5 milliard d’euros en 2020, Bpifrance a mobilisé pas moins de 1,3 milliard d’euros en 2021 en faveur des ICC. Grâce au prêt Touch, plus de 270 entreprises de l’écosystème de la Touch ont bénéficié du soutien de Bpifrance avec plus de 85 millions d’euros déployés depuis 2020. Quant aux dispositifs construits en synergie avec l’IFCIC (Institut pour le Financement du Cinéma et des Industries Culturelles), ils ont permis de déployer 267 millions d’euros de garantie (à fin octobre 2021) et 60 millions d’euros de prêts.
Côté investissement, 54 millions d’euros ont été investis l’année passée dans 16 opérations auprès d’entreprises comme Tekyn, Ask Mona, Paradiso ou encore Brut …
Enfin, pour accompagner la transformation des acteurs de la Touch, plus de 260 missions de conseil ont été réalisées et 270 entreprises ont intégré un Accélérateur Bpifrance. 

Quels ont été les faits marquants de l’année 2021 pour La French Touch ? 

Création de la communauté, lancement du site internet, quinze concerts organisés dans le cadre du French Touch Tour, création de We Are French Touch  - 1er évènement dédié au rayonnement des ICC en France -, etc. 2021 a sans conteste été l’année de La French Touch.
Au-delà de cette forte visibilité du coq orange – symbole de la communauté - , l’année 2021 a également été marquée par le lancement de l’innovation créative, nouveau type d’innovation reconnu par Bpifrance dans le cadre du plan Touch. Cette nouvelle définition de l’innovation permet « de financer des propositions de valeur originales, non technologiques et portant sur de la créativité, l’innovation singulière de ses créateurs », précise Sindy Larroque, responsable développement de l'offre à la direction de l’Innovation de Bpifrance. 
Enfin, La French Touch a rayonné un peu partout dans le monde grâce à plusieurs missions à l’internationales organisées malgré les contraintes sanitaires. Ainsi, la mission SAKS a permis à 15 entreprises françaises de partir à la conquête du marché américain la chaîne de grands magasins Saks Fifth Avenue.

Pour en savoir plus sur le Plan Touch et la communauté de La French Touch, rendez-vous sur la-frenchtouch.fr 

*La French Touch regroupe 6 verticales formant un ensemble puissant, rayonnant et performant : mode & création, jeux vidéo, édition, arts visuels et art de vivre, musique et spectacle vivant, cinéma et audiovisuel.

Yossra Hammami
Yossra Hammami Rédactrice web