Portrait du mois : Hervé Domas ou l’art de rendre des déchets sexy

Le directeur général d'Aliapur, une société de recyclage de pneus, basée à Lyon, sait faire partager son enthousiasme pour l'innovation dans un domaine ardu.

  • Bang
  • Temps de lecture: 2 min
hervé domas

Il a le sens de la formule. « Nous sommes la seule PME qui veut voir baisser son chiffre d'affaires ! » déclare en plaisantant Hervé Domas, le directeur général d'Aliapur, une société de recyclage de pneus, basée à Lyon. Créée en 2003 par les cinq principaux manufacturiers mondiaux de pneus, à la suite d'une directive européenne sur la responsabilité élargie du producteur, Aliapur (et sa quarantaine de salariés) a effectivement pour ambition de réduire le coût du recyclage des pneus. De 2,20 euros à sa création, le coût par pneu de véhicule de tourisme a été ramené à 1,25 euro actuellement. Pas question pour Hervé Domas de s'attribuer tous les mérites. Il ne dirige, à 52 ans, la société que depuis deux ans. Pas question non plus de parler d'éco-taxe, d'ailleurs, puisqu'il tient à préciser que le recouvrement de l'éco-contribution, puisque c'est son nom, n'est pas assurée par l'Etat. Ce sont bien les consommateurs qui la paient, mais, in fine, aux manufacturiers, responsables du recyclage.

Hervé Domas sait parler de son métier avec verve - et quelques chiffres clés : « La collecte de 2016 devrait se situer à quelque 330 000 tonnes, soit l'équivalent de 44 millions de pneus tourisme », poursuit-il, pour expliquer ensuite comment ces tonnes de déchets, peu attrayants, peuvent, en étant broyés, être utilisés comme sous-couche pour des gazons synthétiques sur des terrains de sport, par exemple. « Il y a 120 tonnes de pneus dans un stade », précise-t-il. Et comment les cimenteries les utilisent comme source d'énergie pour leurs fours. « C'est incroyable, s'émerveille-t-il, à 1 600 degrés, il suffit d'introduire les pneus et ils disparaissent, instantanément ! ».

Défis 2020

Il s’enthousiasme, même, face aux défis que doit relever Aliapur, pour trouver de nouveaux débouchés à cette matière première.