Se former à distance pour rester en forme

Le confinement permet aux entreprises et à leurs salariés de muscler leurs compétences. Les plateformes de formations à distance sont très sollicitées et s’organisent pour offrir des services adaptés au contexte.

  • Accompagnement
  • Technologie
  • Nationale
  • 28 avril 2020
  • Temps de lecture: 2 min

Profiter du confinement pour se former. Les plateformes de formations à distance ont vu leur taux de fréquentation tripler, selon la Fédération de la formation professionnelle. Elles ont dû adapter leurs services en fonction des besoins des salariés. « Il y a une explosion de la formation à distance. Les PME en difficultés face à cette crise ont besoin qu’on les accompagne », explique Jean-Marc Robinet, responsable du pôle digital de Bpifrance Université.

Depuis le 14 avril, toutes les entreprises peuvent demander, auprès de l’Etat, le remboursement des coûts pédagogiques des formations suivies par leurs salariés en chômage partiel. L’Etat assure de rembourser les formations jusqu’à 1 500 euros. Au-delà, une instruction plus précise de la demande de formation devra être effectuée.

La formation à distance en plein essor

Le 16 mars dernier, 6,6 millions de Français ont dû adopter le télétravail, contre 1,8 million en 2017 d'après une étude de la direction des statistiques du ministère du Travail, la Dares. Les entreprises et leurs collaborateurs ont dû se former à distance pour utiliser les outils collaboratifs, se connecter au VPN ou comprendre les enjeux de cette crise. La plateforme de formation 360 Learning, qui permet aux membres de créer des formations et d’interagir, a vu apparaître « 800 nouvelles formations avec des titres contenant les mots-clés de cette crise comme coronavirus, télétravail, gestion du stress, etc. » explique Nick Hernandez, CEO et fondateur de la plateforme.

Pierre Dubuc, cofondateur et CEO de la plateforme OpenClassrooms constate, lui aussi, une hausse de fréquentation « notamment en provenance des demandeurs d'emploi qui n'ont plus accès à la formation présentielle et des grandes entreprises qui basculent leur formation en ligne ou qui proposent des formations à leur personnel, en chômage partiel, en formation ».

Les organismes doivent répondre à cette demande croissante, en adoptant des méthodes pédagogiques pour capter l’attention, qui peut vite se perdre lorsqu’on est chez soi derrière son écran.