Tour Eiffel : 5 infos sur l'avenir de la grande dame

Depuis 2018, la Tour Eiffel a entamé un nouveau chantier pour séduire les Français et diversifier ses revenus. Patrick Branco Ruivo, directeur de la Société d'Exploitation de la Tour Eiffel nous dévoile les contours du projet.

  • Actus
  • Tourisme
  • 27 septembre 2021
  • Temps de lecture: 2 min
tour eiffel

1/- La Tour Eiffel ne retrouvera une activité normale qu’en 2024 

Patrick Branco Ruivo : Nous avons accueilli 600 000 visiteurs depuis la réouverture. On est plutôt satisfait, l’été a été meilleur que ce qu’on pensait, malgré une météo capricieuse. On enregistre une hausse de fréquentation de 30 % par rapport à l’année dernière et une baisse de 40 % par rapport à 2019. On reste dans une situation dégradée mais peu à peu on sent une reprise de l’activité. On pense revenir à une activité normale, autour de 7 millions de visiteurs par an, d’ici 2024.

2/- La Société d’exploitation de la Tour Eiffel souhaite transformer la Tour en un lieu de vie pour les Français    

PBR : C’est à nous de faire revenir les visiteurs de proximité. Nous avons entamé depuis 2018 une transformation de la Tour pour en faire un lieu de vie où il se passe toujours quelque chose. Nous sommes en train de concevoir un programme événementiel pour que les gens s’approprient à nouveau ce lieu emblématique. Dans le cadre des journées du Patrimoine, nous avons organisé avec le théâtre de Chaillot deux traversées entre les monuments par un funambule. Nous imaginons également des animations pérennes. Nous sommes en train de concevoir un immersive game, dans l’enceinte de la Tour, avec des comédiens. Nous allons aussi prochainement ouvrir une brasserie au premier étage, avec Thierry Marx.   

Le but est aussi de diversifier nos recettes pour ne pas être dépendant de la billetterie. Nous avons récemment lancé notre gamme de produits dérivés qui fonctionne très bien.  

3/- Le clip de PNL en 2019 marque l’ambition d’attirer un public plus jeune  

PBR : Le partenariat avec PNL a été gagnant-gagnant. Personne ne nous attendait là. Il faut savoir faire des pas de côté pour surprendre et attirer de nouveaux publics. Au-delà des coups de communication, il faut aussi mettre en place des promotions. On va lancer ça prochainement pour attirer les jeunes, nous allons aussi nouer des partenariats avec les comités d’entreprise. Nous allons également mettre en place des opérations commerciales de lancement autour de produits que les jeunes apprécient et organiser des spectacles plus tournés vers la jeunesse. On a des beaux espaces, on essaye d’y attirer tous les âges. Des plus petits aux plus grands en leur trouvant des activités sympas, adaptés à tout âge. En ce sens, on propose une grille tarifaire qui évolue en fonction.   

4/- La Tour Eiffel va changer de couleur    

PBR : Depuis les années 60, sa couleur est le « brun Eiffel ». Nous avons décidé de reprendre un jaune brun, qu’elle abordait déjà en 1907. A l’époque, l’objectif était de rappeler la couleur des façades parisiennes pour intégrer la Tour dans la ville, après le « rouge Venise » de l’Exposition Universelle de 1889. On est à la fois dans l’innovation et dans la tradition. On fait des partenariats avec PNL et en même temps on est fier de notre passé.   

5/- La Tour Eiffel sera un lieu majeur des Jeux Olympiques 2024    

PBR : Nous sommes au cœur de la dynamique. Nous avons des échanges quasi quotidiens avec les équipes de Paris 2024. Plusieurs sites olympiques seront autour de la Tour. Mais nous avons d’autres urgences avant les Jeux. Nous devons terminer les gros travaux comme le changement d’un ascenseur d’ici 2023 et la campagne de peinture. L’objectif est d’être prêt pour les JO et que la Tour soit sous son plus beau jour.