Un Institut français des villes durables va voir le jour

Comment développer des villes respectueuses de l’environnement ? Alors que des initiatives sont déjà en cours partout en France, un nouvel Institut des villes durables est en train de naître, à la demande du gouvernement. Ses missions : stimuler les partages d'expériences, présenter des vitrines attractives pour les investisseurs, mais aussi promouvoir une offre française à l'international.

  • Expertises
  • Temps de lecture: 2 min

Un foisonnement d'initiatives partout en France

La première mission du futur Institut sera de fédérer les initiatives qui se multiplient depuis plusieurs années un peu partout en France.

  •  Les éco-quartiers : le premier du genre, c'est celui des Temps Durables à Limeil-Brévannes (94). Il a été construit exclusivement en logements économes en énergie et labellisés BBC-effinergie®, dont les émissions de gaz à effet de serre sont divisées par 4. Les éco-quartiers prévoient aussi un réseau dense de transports en commun et des espaces verts très présents.
  •  Autre source d'innovation engagée au niveau des villes : les Agendas 21. Ces Plans d'action pour créer des territoires durables ont été adoptés par 173 chefs d'État lors du Sommet de la Terre à Rio de Janeiro en 1992. Aujourd'hui en France, plus d'un millier de collectivités locales ont commencé à les mettre en œuvre.
  • À noter enfin le développement de la démarche HQE, Haute qualité environnementale, un outil de gestion de projet réservé aux opérations d’aménagement ou de construction de bâtiments entièrement pensés dans un objectif du développement durable.

Le besoin de mutualiser les expériences

Mutualiser les expériences des démarches existantes, élargir la connaissance et l'information en matière d’aménagement durable, accompagner et soutenir ces initiatives : c’est dans cette optique que l’Institut pour la ville durable est lancé. Une nécessité : les initiatives ne manquent pas et mettent en œuvre des acteurs très divers, publics, privés ou associatifs, éparpillés dans toute la France. Un regroupement des expériences permettra une meilleure gestion des compétences.

Lancer des projets vitrines

Autre mission du futur Institut : être à l'origine de projets « vitrines », qui seront menés dans des petites villes ou des quartiers pour expérimenter les dernières technologies françaises de développement durable. Cette approche est destinée notamment à séduire les investisseurs et à structurer une offre à l'international, en stimulant le label Vivapolis. Cette marque « France » de la filière permet aux entreprises françaises de se présenter groupées sur les marchés étrangers et dans les salons internationaux.

En canalisant les énergies et les initiatives, le futur Institut de la ville durable aura un double impact : aider tous les territoires de France à profiter de l'expérience des pionniers. Et augmenter la visibilité de nos entreprises innovantes dans le domaine !