Advertiseat : une nouvelle régie publicitaire connectée !

Advertiseat est le grand vainqueur du concours PME export, décerné en juin dernier. A cette occasion, nous avons souhaité revenir sur le parcours d’une jeune entreprise. Interview de Philippe Joreau, président d’Advertiseat et Garry Valette le cofondateur.

  • Bang
  • Temps de lecture: 5 min

Gary Valette et Philippe Joreau

1- Vous avez créé votre société en 2011, comment est née votre idée ? Quel est votre parcours ?

[Philippe Joreau] L’idée m’est venue en 1997, lorsque j’étais dans l’enceinte du Stade de France. J’ai réalisé qu’il y avait un marché encore inexploité, celui de l’habillage des tribunes. Le directeur de la communication du Stade de France était alors à la recherche de ce type de produit. Je travaillais comme indépendant après une expérience dans le commerce international ; j’ai donc entrepris la fabrication de prototypes de housses de sièges personnalisables et ce sont 10000 places assises qui ont été habillées pour l’inauguration du Stade de France.

En 2011, j’ai décidé de fonder Advertiseat pour me consacrer entièrement à cette activité. Garry Valette m’a rejoint en 2012. Nous collaborions déjà sur certains projets et nos compétences étaient complémentaires.

[Garry Valette] J’ai choisi de m’associer à Advertiseat car l’idée m’a tout de suite convaincu. Je sortais depuis peu des études et j’avais envie de m’investir sur un projet innovant. Le support était particulièrement intéressant. Ensemble, nous avons décidé de développer notre activité sur la partie régie publicitaire.

2- Pourriez-vous nous présenter votre activité ?

Les sièges de tribune sont des surfaces vierges qui deviennent avec nos produits de véritables espaces média. Sous l’aspect d’un modèle de sponsoring classique, l’idée de notre service est de proposer un espace publicitaire digital de proximité aux sponsors et partenaires à travers différents habillages connectés (housses, stickers, …). En échange de donner à nos clients-sponsors une nouvelle opportunité de communiquer, nous offrons aux clubs sportifs et organisateurs d’événements un service offert qui représente une source de revenu complémentaire pour eux.

Les spectateurs peuvent lire différents contenus des sponsors en se connectant avec leur mobile. Ils peuvent retrouver de l’information, des messages préventifs mais aussi de la publicité ou encore des jeux sur les événements.
Nos produits s’adressent aussi bien à des stades, des salles de spectacles ou de cinéma… Les champs d’applications peuvent être très larges ! Nous faisons du sur-mesure pour nos clients. Nous développons actuellement d’ailleurs des textiles intelligents, mais aussi des écrans qui pourront être directement intégrés dans les sièges.

3- Avez-vous rencontré des difficultés lors de la création de votre entreprise ?

Nous arrivons sur un marché qui n’existait pas, nous sommes les seuls d’ailleurs. Notre offre est totalement inédite, nous proposons un nouveau produit qui bouleverse nos habitudes de consommation de l’information. On peut parler de sponsoring « 3.0 ». Notre effort s’est donc concentré sur notre pédagogie et la clarté de notre présentation, auprès de nos prospects, de nos produits et de leurs usages.

Nous travaillons avec des acteurs très différents : des loueurs ou des producteurs de stades, des sponsors… Il fallait que chacun cerne le besoin et saisisse son intérêt.
La 1re difficulté était donc de mettre en phase l’ensemble des équipes avec lesquelles nous étions en contact.

Autre point, alors qu’en Europe la plupart des Stades sont connectés, en France, les stades ont besoin d’être rénovés ; ils devraient l’être d’ici l’Euro 2016. Notre équipement, connecté via un second écran, a besoin d’une connection wifi ou 3G/4G fiable. En septembre, nous avons d’ailleurs réalisé notre première installation connectée à Caen au stade Michel d’Ornano et ce fut un vrai succès !

Aujourd’hui, nous voulons continuer à nous développer et nous cherchons à lever des fonds.

Notre objectif est en effet d’analyser également les données qui nous serons envoyées lors de l’utilisation de nos produits par les spectateurs afin de mieux comprendre leur comportement et leurs attentes. Nous pourrons ainsi vérifier par exemple quelle partie de la tribune s’est le plus connectée, quel contenu les a le plus intéressés…

4- La plupart de vos produits sont fabriqués en France, quels sont les avantages d’une production locale ?

En France, le contrôle qualité est imparable et c’est aussi un vrai atout lorsqu’on souhaite exporter. Le Made in France est un vrai gage de confiance pour nos clients.

Tous nos produits doivent être identiques au prototype. Notre confection est locale pour les commandes de 10 000 pièces et plus. En deçà, nous travaillons avec une société française qui produit au Maroc mais le contrôle qualité est toujours assuré ici et la matière première est fabriquée en France que ce soit les puces, les tissus, les mousses….

5- Vous avez un projet de développement à l’International, vous venez d’ouvrir une filiale au Mexique, pourquoi avoir choisi ce marché ?

Après 8 mois de démarches, nous avons pu lancer notre filiale au Mexique le 25 septembre 2014. Notre associé là-bas est un français expatrié en Amérique Latine depuis bientôt 15 ans, ce qui est incontournable pour comprendre la culture locale et travailler sur place. Nous étudions actuellement la possibilité d’y réaliser la confection toujours avec un contrôle qualité français.

Nous avons une vision très internationale et le marché mexicain présente de nombreux atouts.

Le Mexique est un pays très connecté, les gens sont tous équipés de mobiles. Le football tient une place importante dans leur quotidien.

La situation géographique du Mexique peut offrir de nombreuses opportunités vers l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud.

Rappelons que l’homme qui détient la plus importante fortune au monde est d’ailleurs un mexicain dans le secteur des télécoms !

6- Auriez-vous quelques mots pour conclure cette interview ?

Il faut croire à son projet, ne pas avoir peur d’une vision internationale si on y voit de belles perspectives !