Bien préparer sa cession d’entreprise

Pour les PME, la cession-transmission d’entreprise est un sujet majeur

  • Etudes
  • Temps de lecture: 1 min

Anticipation

Préparer la cession-transmission, c’est d’abord l’anticiper. Il faut, en moyenne, de 18 à 24 mois, et cela dans le meilleur des cas, pour voir le processus aboutir. Entre temps, le cédant devra avoir évalué la valeur de son entreprise, en fixer le prix de vente, s’être renseigné sur les conséquences fiscales de la transmission et en éviter les éventuels pièges. Bref, les paramètres sont très nombreux d’où l’absolue nécessité de se faire accompagner par des intervenants extérieurs. Pour les opérations supérieures à 7 millions d’euros, les cabinets d’intermédiation se chargeront de la valorisation, du montage du dossier et de la recherche d’un acquéreur. Pour les opérations d’un montant inférieur, les experts comptables se présentent comme des interlocuteurs tout désignés.

Tendance à la hausse

Aujourd’hui, il n’est plus rare de voir un dirigeant céder sa société après 5 ou 10 ans d’activité. La tendance est d’ailleurs clairement à la hausse. D’après la dernière étude publiée par l’Observatoire BPCE, la cession-transmission a concerné 15 142 entreprises en 2012, ce qui représente une augmentation de 14, 2 % en un an. Et selon les estimations du gouvernement, 630 000 entreprises vont changer de mains dans les 10 prochaines années.