Conseils pratiques : Créateurs, multipliez vos chances en intégrant un incubateur !

Les statistiques le prouvent : les entreprises accompagnées au démarrage sont plus pérennes que celles qui ne le sont pas. Si, en plus, elles bénéficient de services logistiques et de locaux à faibles coûts, elles mettent toutes les chances de leurs côtés. C’est ce que proposent les incubateurs.

  • Actus
  • Temps de lecture: 2 min

Qu'est-ce que c'est ?

Un incubateur d'entreprises est une structure qui accompagne les porteurs de projets de création d'entreprise, depuis la phase amont des démarches jusqu'aux premiers mois d’activité. Il leur propose aussi tout un ensemble de services qui varie selon chaque structure.

À quoi ça sert ?

Pour le créateur d'entreprise, c'est le sésame pour un environnement privilégié : locaux à des tarifs compétitifs, espaces communs pour socialiser (salle de restauration ou de détente), services mutualisés avec un secrétariat commun, équipements scientifiques ou techniques proposés à un moindre coût.
Il peut également profiter d'un accompagnement personnalisé sur les problématiques qu’il rencontre : assistance juridique et fiscale, conseils pour élaborer son business plan, aide pour obtenir des financements ou rechercher des partenariats.

Quels avantages pour l'entrepreneur ?

Non seulement l’entrepreneur bénéficie de coûts d’installation faibles mais la proximité avec d’autres entrepreneurs lui permet de se créer rapidement et facilement un réseau : accès plus aisé à des décideurs ou des associés, échanges quotidiens avec ses pairs, rencontres avec des chercheurs ou des industriels via des conférences ou des formations.

Comment y entrer ?

Les conditions d’admissions varient d’une structure à l’autre. En général, un dossier de candidature doit être envoyé à l’organisme qui validera, souvent au sein d’un comité, l’intégration à l’incubateur. Mais il faut savoir que dans nombre d’incubateurs, le projet de création d’entreprise doit être innovant, soit à travers le produit ou service proposé, soit dans son fonctionnement. Il faut ainsi qu'il démontre un fort potentiel de croissance.

Il n'y a pas en principe de droits d'entrée, mais la location des bureaux et des services sont payants, à tarifs réduits, avec des montants très variables selon l'emplacement (villes ou campagne) et selon la politique de l'organisme qui porte l'incubateur (recherche publique ou pôle de compétitivité).

Comment choisir ?

Il faut choisir avant tout en fonction de son projet : si le projet est lié à la recherche, il pourra être hébergé dans l'un des multiples incubateurs liés à la recherche publique, aux écoles (Polytechnique, HEC Paris, EM Lyon…) ou encore aux pôles de compétitivité. A défaut, il existe des incubateurs privés qui prennent parfois un pourcentage du capital de la société accompagnée.

Si vous êtes une femme créatrice d'entreprise, vous pourrez trouver des incubateurs réservés aux femmes, et si vous êtes dans un secteur comme les sciences de l'ingénieur ou les arts, mieux vaut s'adresser à des incubateurs spécialisés.

Avant de prendre une décision, multipliez les sources d'information sur les conditions offertes dans les incubateurs recherchés et n’hésitez pas à aller visiter les locaux pour rencontrer les équipes.